Accueil / Actualités / Actu internationales / Les taux de fret des conteneurs atteignent de nouveaux sommets
Les taux de fret des conteneurs atteignent de nouveaux sommets
Les taux de fret des conteneurs atteignent de nouveaux sommets.

Les taux de fret des conteneurs atteignent de nouveaux sommets

Les taux de fret des conteneurs de la route Asie-Europe atteignent de nouveaux sommets.

En raison des effets combinés de la forte demande de transport maritime, des retards dans les ports et de la pénurie de conteneurs, le prix au comptant des conteneurs a continué à augmenter et a atteint de nouveaux sommets.

Cette hausse des prix s’explique en partie par la pénurie de navires, la plupart des capacités ayant été utilisées sur les routes commerciales populaires transpacifiques et Asie-Europe. En fait, ces derniers mois, de nombreux navires ont été, selon Freshplaza, transférés de routes commerciales moins populaires vers le marché asiatique.

Les compagnies maritimes ont transféré autant de capacité que possible pour faciliter l’essor du commerce Asie-Europe et transpacifique. Néanmoins, rien ne laisse présager une baisse du taux de fret sur la route Asie-Europe du Nord.

Lire aussi : Maroc : Le port Tanger Med enregistre de bonnes performances malgré la Covid-19

Le 17 mai, Platts Container Rate 1 a montré que le taux de fret conteneurisé de la route Asie du Nord et Europe du Nord a grimpé à 12 000 USD/FEU, soit une augmentation de 1 500 USD/FEU par rapport à la semaine précédente et presque dix fois plus que les 1 300 USD/FEU estimés pour cette route il y a un an.

La dernière augmentation des taux de fret est intervenue à un moment où la demande sur les principales routes mondiales continuait à dépasser l’offre. Par rapport au début de la pandémie, le nombre de conteneurs vides en circulation dans le secteur du transport maritime a fortement diminué. Cela s’explique principalement par le fait qu’une fois les conteneurs déchargés du navire, en raison de la pénurie de travailleurs au terminal, des conditions des transports terrestres moins bonnes et de la pandémie Covid-19, le temps de retour au port a fortement augmenté.

Le monde entier le ressent. Il faut parfois 4 semaines à certains conteneurs pour revenir au port après le déchargement, alors qu’au début de 2020, il ne fallait que 7 à 10 jours, souligne la même source.

Regardez aussi

Afrique est en passe de devenir un leader mondial Agritech

L’Afrique est en passe de devenir un leader mondial de l’Agritech

L’Afrique est en passe de devenir un leader mondial de l’Agritech, d’après une étude. Logiciels, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *