Accueil / Actualités / Actu internationales / Un syndicat russe demande l’interdiction d’importer des tomates pour 2 mois
Un-syndicat-russe-demande-l-interdiction-d-importer-des-tomates-pour-2-mois
Un syndicat russe demande l'interdiction d'importer des tomates pour 2 mois

Un syndicat russe demande l’interdiction d’importer des tomates pour 2 mois

Selon le syndicat, la Russie a importé 79.000 tonnes de tomates entre janvier et mars.

L’Union russe des fruits et légumes a demandé au ministère russe de l’Agriculture d’interdire l’importation de tomates pour une période de deux mois afin d’éviter la détérioration de la situation des producteurs nationaux de légumes. Cela a été rapporté par TASS, citant une copie de la lettre envoyée par le syndicat le 5 avril.

Les auteurs de la lettre pensent qu’en raison de la dévaluation du rouble et de la propagation du COVID-19, ainsi que de l’introduction d’un régime d’auto-isolement en Russie, les producteurs de légumes de serre sont parmi les plus touchés de l’industrie agricole, car ils ne peuvent pas arrêter leurs productions et leurs légumes ne figurent pas dans la liste des produits essentiels les plus demandés (céréales, pâtes, conserves, etc.).

Selon Freshplaza, la demande a déjà fortement chuté en Russie et les prix de gros des concombres et des tomates ont diminué de 50% par rapport à 2019. Les prix de gros actuels de ces légumes rendent les serres non rentables. Dans le même temps, les tomates importées arrivent sur le marché intérieur. Leur part en volume s’est élevée à 52% en 2019.

Selon l’union des fruits et légumes, entre janvier et mars 2020, plus de 79.000 tonnes de tomates d’une valeur de plus de 100 millions de dollars ont été importées en Russie, principalement d’Azerbaïdjan, du Maroc, de Turquie et de Chine. La lettre indique que la présence de ces produits, ainsi que la baisse de la demande due à l’auto-isolement des citoyens, exercent une pression supplémentaire sur le prix de gros des tomates et que de nouvelles baisses peuvent conduire à la faillite des entreprises de serre.

Regardez aussi

Maroc : Le potentiel de la figue de barbarie et de son huile dévoilé

Maroc : Le potentiel de la figue de barbarie et de son huile dévoilé

L’huile de graines de figue de barbarie vaut 1000 dollars le litre sur les marchés …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *