Accueil / Actualités / Actu internationales / Suspension des droits d’importation du blé tendre et dérivés au Maroc
Suspension des droits d'importation du blé tendre et dérivés au Maroc
Suspension des droits d'importation du blé tendre et dérivés au Maroc

Suspension des droits d’importation du blé tendre et dérivés au Maroc

Suspension des droits d’importation du blé tendre et dérivés au Maroc

Le Conseil de gouvernement s’est réuni ce jeudi sous la présidence du chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani. Ainsi, lors de cette réunion, le Conseil a approuvé le projet de décret n° 2.19.1065 suspendant les droits d’importation du blé tendre et ses dérivés au titre de la période allant du 02 janvier au 30 avril 2020.

Présenté par le ministre de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’administration, ce texte vise à assurer un approvisionnement normal du marché national avec des prix convenables, au moment où les prix FOB (sans frais à bord) du blé tendre connaissent une hausse variant entre 12 et 15 dollars en raison notamment de la flambée des cours de cette denrée au niveau international depuis le début du mois d’octobre dernier et de la quotité du droit d’importation fixée à 35 % actuellement, a expliqué le ministre de la Culture, de la jeunesse et des sports, porte-parole du gouvernement, El Hassan Abyaba, dans un communiqué lu à l’issue de ce Conseil.

Pareillement, le prix du blé dur s’est récemment envolé. Une situation dramatique, qui s’est avérée tout à fait inédite, au niveau international. En effet, entre les mois de septembre et décembre 2019, les prix du blé dur au comptant se sont renchéris de 35,2%. Et cela ne s’arrête pas là. Cette hausse des prix tout à fait ahurissante aura des impacts agricoles et économiques mondiaux. Ainsi, d’après le Conseil international des céréales, la production mondiale devrait tomber à son plus bas niveau en 2019-2020, à 35,2 millions de tonnes (Mt), soit une baisse de 7,8% sur un an.

Regardez aussi

Covid-19-UE-demande-l-ouverture-des-frontières-aux-travailleurs-agricoles

Covid-19: L’UE demande l’ouverture des frontières aux travailleurs agricoles

L’arrivée des travailleurs agricoles permettrait de remédier aux problèmes des différentes filières. La Commission européenne …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *