Accueil / Actualités / Actu internationales / La campagne agricole du Maroc serait-elle sous la menace des criquets ?
Les récoltes des agriculteurs marocains seraient-elles sous la menace des criquets ?
Les récoltes des agriculteurs marocains seraient-elles sous la menace des criquets ?

La campagne agricole du Maroc serait-elle sous la menace des criquets ?

Les récoltes des agriculteurs marocains seraient-elles sous la menace des criquets?

La situation qui se produit actuellement en Afrique de l’Est pousse la FAO à tirer la sonnette d’alarme. En effet, des essaims de criquets ravagent cette zone et détruisent tout sur leur passage, menaçant ainsi la sécurité alimentaire de millions de personnes.

Ceci suscite ainsi l’inquiétude au Maroc. En effet, l’épidémie actuelle a commencé dans les zones autour de la mer Rouge, une zone de reproduction hivernale clé pour les criquets pèlerins, et s’est propagée à travers la Corne de l’Afrique et en Afrique de l’Est. Alors que les criquets dévorent les cultures en Éthiopie, au Kenya et en Somalie, les insectes se reproduisent à Djibouti, en Érythrée et au Soudan, toutes régions sujettes à la sécheresse et aux pénuries alimentaires. Des essaims sont maintenant arrivés en Ouganda et des criquets ont également pénétré en Tanzanie. Le Soudan du Sud est le prochain sur la liste de surveillance.

Les dispositifs du Maroc

«La présence des ailés solitaires et les conditions écologiques favorables laissent présager des reproductions à petite échelle au Sud et Sud-est du pays au cours des semaines à venir ». En outre, « la situation de plus en plus préoccupante dans les pays du Sahel, incite à plus de vigilance afin de faire face à tout développement de la situation acridienne au Maroc » où « aucun traitement n’a été réalisé depuis le début de la campagne 2018-2019 », indique le Comité national de lutte antiacridienne du Maroc. Lequel a repris ses prospections hiverno-printanières en ce mois de février 2020 selon Libération. Le Maroc a un dispositif moyennant des efforts suffisants lui permettant son autonomie alimentaire, de déplacement, de campement, d’orientation, d’observation et de traitement.

Selon les responsables de l’inspection de protection des végétaux de la Direction des services agricoles (DSA) de ce pays, «ce dispositif est composé d’une équipe terrestre de prospection et une autre d’intervention directe dans une zone de 800 ha qui renferme des conditions écologiques favorables à l’apparition du criquet pèlerin». «Mis en place depuis plus de deux mois par l’Institut national de protection des végétaux (INPV), ce dispositif qui est aussi équipé d’un système de communication par radio, n’a détecté aucune présence à ce jour de criquets pèlerins à travers la région», poursuit la même source.

 

Regardez aussi

Le-Maroc-est-le-pays-qui-consomme-le-plus-d-huile-d-olive-dans-le-monde-arabe

Le Maroc est le pays qui consomme le plus d’huile d’olive dans le monde arabe

Le Maroc fait partie des principaux consommateurs et producteurs d’huile d’olive dans le monde arabe. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *