Accueil / Actualités / Actu Maroc / Des pluies salvatrices dans certaines régions du Maroc
fortes-précipitations-maroc
Des pluies salvatrices dans certaines régions marocaines

Des pluies salvatrices dans certaines régions du Maroc

Ces précipitations pourraient sauver le secteur agricole marocain qui a été marqué par un hiver sec.

La Direction de la Météorologie Nationale (DMN) a prévu de fortes précipitations dans plusieurs provinces pour le lundi 30 mars et le mardi 31 mars.

De fortes précipitations de 40 à 70 millilitres frapperont les provinces de Chefchaouen, Fah-Anjra, Larache, Tanger, Asilah et Tétouan, dans le nord du Maroc. Des pluies localisées et modérées pourraient tomber dans les provinces de Kénitra et M’Diq-Fnideq, ainsi qu’à Ouezzane et Taounate, selon un communiqué du DMN.

Des rafales de vent allant de 60 à 70 kilomètres à l’heure souffleront à Tanger, le Rif, les plaines au nord d’Essaouira, les versants sud-est, et dans le Haut et le Moyen Atlas.

En effet, les champs marocains ont besoin de fortes pluies, avait indiqué le ministère de l’Agriculture s’attendant à une saison lente en raison du manque de précipitations cette année. Par ailleurs, le Ministre de l’Agriculture, Aziz Akhannouch avait abordé les difficultés que les agriculteurs du pays ont en raison de l’insuffisance des pluies, dans un communiqué publié le 11 Mars.

Akhannouch a reconnu que le secteur agricole du pays traverse une année difficile. Toutefois, il y a «encore de l’espoir», avait assuré le ministre. «Certaines précipitations pourraient changer radicalement les choses.»

Le ministère de l’Agriculture a annoncé le 26 mars qu’il prévoyait d’indemniser les agriculteurs des zones qui ont connu des conditions climatiques défavorables en raison d’un manque de précipitations pendant les mois d’hiver.

 

 

Regardez aussi

Maroc raisons approvisionnement régulier produits agricoles

Maroc : les raisons de l’approvisionnement régulier en produits agricoles

Comment le Maroc a réussi un approvisionnement régulier et suffisant en produits agricoles ? Le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *