Accueil / Actualités / Actu internationales / Pesticides : La France assouplit les restrictions pour la betterave à sucre
Pesticides-La-France-assouplit-les-restrictions-pour-la-betterave-à-sucre
Pesticides : La France assouplit les restrictions pour la betterave à sucre.

Pesticides : La France assouplit les restrictions pour la betterave à sucre

La France prévoit d’assouplir les interdictions des insecticides sur la betterave à sucre.

Le gouvernement français proposera de lever l’interdiction de certains pesticides accusés de nuire aux abeilles pour protéger les cultures de betterave à sucre ravagées par les insectes cette année, a annoncé jeudi le ministère français de l’Agriculture.

Le gouvernement prévoit de soutenir un amendement législatif au Parlement plus tard cette année. Ce dernier exemptera la betterave sucrière pendant une période pouvant aller jusqu’à trois ans d’une interdiction générale des néonicotinoïdes, a déclaré le ministère dans un communiqué à l’issue d’une réunion avec des représentants de l’industrie sucrière, selon Reuters.

Les producteurs de betteraves à sucre accusent l’interdiction du groupe des néonicotinoïdes de produits chimiques végétaux d’attaques d’insectes qui pourraient décimer les rendements cette année et affirment que cela menace davantage le secteur sucrier français après une chute des prix ces dernières années qui a déjà conduit à des fermetures d’usines.

Lire aussi : France : Le virus de la jaunisse de la betterave fait perdre 100 M€ aux agriculteurs

En plus de la proposition de ré-autorisation des pesticides néonicotinoïdes pour la betterave à sucre à temps pour les semis de printemps de l’année prochaine, le ministère a déclaré que 5 millions d’euros seraient offerts pour soutenir la recherche d’alternatives aux néonicotinoïdes.

Le ministère a déclaré que l’exemption pour la betterave à sucre ne s’appliquerait qu’aux semences prétraitées, la pulvérisation de néonicotinoïdes sur le terrain restant interdite. Ceci devrait permettre de ne pas tuer les abeilles.

Pour les pertes de récolte cette année, qui, selon les agriculteurs, pourraient atteindre 50% dans les pires cas, le gouvernement offrira une compensation aux producteurs, a ajouté le ministère.

Regardez aussi

Drâa-Tafilalet : la superficie du pommier est passée de 8.645 à 175.501 ha

Drâa-Tafilalet : la superficie du pommier est passée de 8.645 à 175.501 ha

Le pommier est une filière qui contribue à une dynamique économique importante à Drâa-Tafilalet. Troisième …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *