Accueil / Actualités / Actu internationales / France : Le virus de la jaunisse de la betterave fait perdre 100 M€ aux agriculteurs
France : Le virus de la jaunisse de la betterave fait perdre 100 M€ aux agriculteurs
France : Le virus de la jaunisse de la betterave fait perdre 100 M€ aux agriculteurs.

France : Le virus de la jaunisse de la betterave fait perdre 100 M€ aux agriculteurs

Les rendements de betteraves à sucre dans le pays sont au plus bas depuis plus de 15 ans.

Les producteurs européens de betteraves à sucre font face à une attaque sans précédent du virus de la jaunisse. Transmis par les pucerons, le virus pourrait réduire la production de sucre jusqu’à 25% en France et encore plus en Allemagne si les conditions ne s’améliorent pas.

La lutte contre la maladie est devenue plus difficile depuis que l’Union européenne a élargi l’interdiction d’utiliser des néonicotinoïdes – des insecticides accusés d’avoir tué des abeilles – en 2018. Cela menace de réduire la production agricole de l’UE pour une troisième saison, après l’effondrement des prix il y a quelques années, une réduction des semis et forcé certaines usines à fermer, selon Bloomberry.

Lire aussi : Betteraves à sucre : Un record d’un million de tonnes est attendu à Béni Mellal-Khénifra

Les pertes de rendement des betteraves sucrières en France liées au virus de la jaunisse des betteraves coûteront aux agriculteurs au moins 100 millions d’euros (113 millions de dollars), a déclaré l’association de producteurs français CGB dans des documents publiés mercredi. Les rendements dans le pays sont au plus bas depuis plus de 15 ans et les perspectives pourraient encore baisser.

L’interdiction des néonicotinoïdes et un hiver doux ont exacerbé la présence de pucerons. Bien que l’impact varie selon la région, il y a un risque que la production de sucre en France, premier producteur de l’UE, puisse chuter de 25% à 3,3 millions de tonnes au cours de la campagne qui commence en octobre. Les pertes pourraient atteindre jusqu’à 30% en Allemagne et 50% en Belgique, selon l’Association des producteurs de betteraves à sucre.

Regardez aussi

Tanger-Tétouan-Al Hoceima : sensibilisation des agriculteurs au Covid-19

Tanger-Tétouan-Al Hoceima : sensibilisation des agriculteurs au Covid-19

Cette campagne de sensibilisation anti-Covid-19 a pour objectif de préserver la santé des travailleurs agricoles. …

Un commentaire

  1. Avatar

    il y a quand même un problème de substitution, car l’impact neurotoxique des insecticides interdits néonicotineides dont il s’agit, par ingestion ou inhalation, est plus modéré chez les mammifères, par rapport aux autres insecticides ; leur absence de sélectivité est certes nuisible aux insectes pollinisateurs, dont les abeilles mellifères, mais il n’y a pas d’abeilles sur les champs de betteraves … : https://www.officiel-prevention.com/dossier/protections-collectives-organisation-ergonomie/risque-chimique-2/la-prevention-des-risques-professionnels-des-insecticides

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *