Accueil / Actualités / Actu Maroc / Betteraves à sucre : Un record d’un million de tonnes est attendu à Béni Mellal-Khénifra
Betteraves à sucre : Un record d'un million de tonnes est attendu à Béni Mellal-Khénifra

Betteraves à sucre : Un record d’un million de tonnes est attendu à Béni Mellal-Khénifra

La filière de la betterave a un rôle de premier plan à jouer dans le développement de l’économie locale et régionale.

La région de Béni Mellal-Khénifra s’attend à une production record estimée à un million de tonnes de betteraves sucrières au titre de la campagne agricole en cours, soit un taux de rentabilité de 78 tonnes/hectare et des revenus d’environ 500 millions de dirhams, a indiqué la direction régionale de l’agriculture.

Dans une interview, le directeur régional de l’Agriculture de Béni Mellal-Khénifra, Hssain Rahaoui a expliqué que depuis le lancement du Plan Maroc Vert, la filière betteravière a connu un essor important au niveau de la région BMK en ligne avec les objectifs tracés par le Plan Agricole Régional (PAR) à l’horizon 2020, notant que le taux de rendement de cette filière au titre de la saison agricole 2017-2018 a atteint 78 tonnes par hectare.

En ce qui concerne les revenus de la chaîne de betterave dans la région, le directeur régional de l’agriculture a souligné que la filière betteravière a un rôle de premier plan à jouer dans le développement de l’économie locale et régionale. En effet, elle favorise la création d’environ 2,5 millions de jours ouvrables soit 650 MDH de dépenses commerciales, en plus du soutien d’autres secteurs indirects et la garantie de l’emploi permanent pour une trentaine d’entreprises chargées de la distribution de matériels de production et de 23 autres spécialisées dans les services agricoles.

Cette filière a connu un important développement grâce aux mesures prises dans le cadre du Plan Maroc Vert et aux nombreuses mesures initiées par le comité technique régional du sucre, notamment des projets d’irrigation localisée et les recherches effectuées sur cette filière par la DRA, ainsi que la numérisation du domaine agricole de cette filière, a soutenu M. Rahaoui.

Avec MAP

Regardez aussi

Maroc : Le potentiel de la figue de barbarie et de son huile dévoilé

Maroc : Le potentiel de la figue de barbarie et de son huile dévoilé

L’huile de graines de figue de barbarie vaut 1000 dollars le litre sur les marchés …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *