Accueil / Actualités / Actu internationales / Une étude montre que les pastèques poussent plus vite la nuit
Une étude montre que les pastèques poussent plus vite la nuit
Une étude montre que les pastèques poussent plus vite la nuit.

Une étude montre que les pastèques poussent plus vite la nuit

Des chercheurs ont découvert que les pastèques poussent plus vite la nuit.

Des chercheurs ont installé des capteurs sur plusieurs sites clés sur des tiges de pastèques et observé la distribution continue et dynamique de l’eau dans différents organes, tels que les feuilles, les fruits et les tiges, sans aucun dommage. En analysant les données de flux de tige, ils ont découvert pour la première fois l’asynchronie entre la croissance des fruits et la photosynthèse.

«L’augmentation du débit nocturne des tiges est largement attribuée à la différence de potentiel osmotique due aux produits photosynthétiques accumulés pendant la journée. Pendant ce temps, l’absence de transpiration entraîne une grande quantité de tige s’écoulant vers le fruit, déclenchant ainsi l’augmentation du poids et du volume du fruit », a fait remarquer un chercheur.

Lire aussi : Production de pastèque : Le Maroc dans le top 15 mondial

Ces résultats impliquent que l’accumulation de poids frais des fruits se produit principalement pendant la nuit, ce qui est en contradiction avec l’idée courante selon laquelle le taux de croissance des fruits devrait être synchronisé avec les activités de photosynthèse, c’est-à-dire plus élevé pendant la journée.

Non seulement cette découverte contre-intuitive a une valeur scientifique considérable, mais elle recèle également d’immenses perspectives d’application. «L’eau est une ressource agricole précieuse. L’analyse du transport de l’eau et des mécanismes de résistance à la sécheresse dans des cultures résistantes au stress hydrique comme la pastèque basée sur l’écoulement des tiges fournira un nouveau soutien théorique et technique pour la production agricole, l’irrigation et la sélection des cultures dans les régions arides du monde entier », ont déclaré les chercheurs.

Regardez aussi

Maroc : plus de 600.000 ha sont désormais irrigués au goutte à goutte

Covid-19 : Malgré la crise sanitaire, l’économie marocaine résiste

Covid-19: L’économie marocaine, une résilience à toute épreuve malgré une crise sanitaire sans précédent. Le …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *