Accueil / Actualités / Actu Maroc / Ouezzane : Une production de plus de 45.000 tonnes d’olives est attendue
Ouezzane : Une production de plus de 45.000 tonnes olives est attendue
Ouezzane : Une production de plus de 45.000 tonnes d'olives est attendue.

Ouezzane : Une production de plus de 45.000 tonnes d’olives est attendue

La superficie réservée à la culture de l’olivier est à plus de 62.000 hectares à Ouezzane.

Au même titre que dans plusieurs régions du Maroc, l’oléiculture occupe une place importante dans la province de Ouezzane. En effet, l’olivier a été la source de subsistance de plusieurs famille au cours de plusieurs décennies. Ainsi, c’est avec beaucoup de détermination que la province s’active pour l’actuelle campagne qui s’annonce prometteuse avec une production estimée à plus de 45.000 tonnes d’olives.

La filière oléicole de la province de Ouezzane joue un rôle social et économique important dans la saison. Bien que cette saison de récolte coïncide cette année avec un déficit pluviométrique assez prononcé en plus de la pandémie de Covid-9, les agriculteurs de la province gardent l’espoir.

Lire aussi : Maroc : Comment l’agriculture peut s’adapter face à la rareté de l’eau ?

La superficie réservée à la culture de l’olivier est estimée selon Hespress, à plus de 62.000 hectares, dont 56.000 hectares productifs. Pour cette année, la production d’olives attendue pour cette campagne se situe entre 45.000 et 50.000 tonnes d’olives, dont plus de 95% dédiées aux moulins d’extraction de l’huile d’olive.

Toutefois, un ingénieur agronome, a déclaré à Hespress que «malgré le développement qui se déroule dans la zone plantée d’oliviers à Buzan et en banlieue, la production annuelle connaît une disparité qualitative d’une saison à l’autre. Ce phénomène est lié à la nature génétique de l’olivier, et aux facteurs climatiques naturels, notamment le manque de précipitations lors de la dernière saison.

Regardez aussi

La recherche agronomique peut être capitale pour la filière biologique

La recherche agronomique peut être capitale pour la filière biologique

La recherche agronomique peut être d’une aide précieuse pour le secteur biologique au Maroc. Dans …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *