Accueil / Actualités / Actu internationales / Mineuse de la tomate : L’efficacité du benzoate d’émamectine confirmée
Mineuse de la tomate : L'efficacité du benzoate d'émamectine confirmée
Mineuse de la tomate : L'efficacité du benzoate d'émamectine confirmée.

Mineuse de la tomate : L’efficacité du benzoate d’émamectine confirmée

Le benzoate d’émamectine est le pesticide le plus efficace contre la mineuse de la tomate ou Tuta absoluta.

La mineuse de la tomate, Tuta absoluta, est le ravageur de la tomate le plus dévastateur au Maroc et dans plusieurs pays du globe. Les dommages apparaissent lorsque les larves se nourrissent des mines en expansion de mésophylle foliaire, affectant ainsi la capacité photosynthétique de la culture et réduisant le rendement agricole.

Des scientifiques de la South Valley University ont déterminé l’efficacité de cinq pesticides à usage agricole, à savoir l’indoxacarbe, l’abamectine + le thiaméthoxame, le benzoate d’émamectine, le fipronil et l’imidaclopride contre le 3e stade larvaire de Tuta absoluta ou mineuse de la tomate dans des conditions de laboratoire en utilisant la méthode du trempage des feuilles, indique Hortidialy.

“Les résultats ont montré que le benzoate d’émamectine était le composé le plus toxique contre l’organisme nuisible, alors que l’imidaclopride en était le moins toxique”, disent les scientifiques.

Lire aussi : Le Maroc augmente fortement ses exportations de tomates vers la Russie

Selon un ordre d’efficacité décroissant, les pesticides testés se classent comme suit: benzoate d’émamectine, fipronil, abamectine + thiaméthoxame, indoxacarbe et imidaclopride. Les valeurs LC 50 correspondantes après 72 heures étaient de 0,07, 0,22, 0,28, 0,59 et 2,67 mg/kg (ppm). Les valeurs LC 90 étaient 0,56, 3,25, 1,99, 4,69 et 30,29 ppm, respectivement.

“Notre étude a prouvé que le benzoate d’émamectine peut être utilisé comme un bon composé dans un programme de gestion intégrée pour lutter contre ce ravageur agricole”, concluent les scientifiques.

Tuta absoluta est un insecte envahissant hautement destructeur qui s’attaque aux tomates. Celui-ci est présent également sur d’autres plantes de la famille des solanacées (pommes de terre, aubergines,…). Ce petit papillon nocturne vit sur les surfaces et à l’intérieur des feuilles, des tiges et des fleurs des plantes de la famille des solanacées et également dans les fruits de la tomate.

Regardez aussi

Production mondiale de fraises en hausse de près de 40%

Production mondiale de fraises en hausse de près de 40%

La production de fraises s’est répandue au fil des années dans plusieurs pays. Entre 2008 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *