Forum Commentaires: اناعبدواعوني'من'الراشدية'مكاين.لااعانة'لاوالوا'عندي'الارض'درت'البيرولاغراس..صاوبت.الملفات.باكمالها.والرخص.منذ12السنة..سير..اجي..من.ارفود..الى.الراشدية..ولاحيات.لمن.تنادي..بجهتناوالله'الرحيم.. -- Bonjour, Nous sommes un média en français et en arabe. Vous trouverez le même contenu en langue française ici :… -- En français ce serait mieux #!! -- الله ارحمو ويغفر ليه ولوالدينا ولنا ولجميع المسلمين انا لله وانا اليه راجعون الله يرزقكم الصبر -- Je recherche à Montréal, Québec, les huiles d'Olives du Maroc, extra vierge, certifiée, avec identification du producteurs et preuve du… -- - Forum: -- Bonjour Aimerais bien me renseigner sur le courage des puits J’ai un terrain de trois hectare… -- Bonjour, Merci et bravo pour le concepteur de ce site. J’envisage de planter 22 hectares d… -- Salam à tous : Nous sommes une société d’édition et d’intégration de logiciel de gestion d… -- Salam, Je suis un MRE qui veut s’installer au Maroc prochainement. Après le Corona j’e… -- Cher Messieurs, Je m’appelle Miriam et je travaille dans le département commercial de la sociét… -- Bonjour, Nous préparons pour bientôt notre retour au Maroc. Quelle est la fourchette habituelle p… -- Si vous etes interessés par l’export, nous vous proposons de nous rejoindre: plus de 200 com…
Accueil / Actualités / Actu internationales / Le marché britannique regorge d’opportunités pour les exploitants agricoles marocains
Le marché britannique opportunités exploitants agricoles marocains
Le marché britannique regorge d'opportunités pour les exploitants agricoles marocains.

Le marché britannique regorge d’opportunités pour les exploitants agricoles marocains

Le marché britannique regorge d’opportunités pour les exploitants agricoles marocains.

À partir du 1ᵉʳ janvier 2020, l’accord signé entre le Royaume-Uni et le Maroc, pourrait offrir plus de garantie aux entreprises marocaines et britanniques qui entretiennent des relations économiques et commerciales dans tous les secteurs de coopération.

En effet, selon Abdellatif Maâzouz, ancien ministre du Commerce et président de l’Alliance des économistes istiqlaliens, le Maroc a réussi à anticiper un an avant la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne grâce à cet accord signé avec la Grande-Bretagne.

« Il y aura très certainement des discussions, par la suite, entre les deux pays pour améliorer les termes de l’accord », a affirmé l’ancien ministre. Il s’agit, selon Bladi, des discussions sur les quotas réservés à certains produits, notamment agricoles comme les agrumes, les tomates…

Lire aussi : Le Maroc exporte plus de 30.000 tonnes de mandarines au Royaume-Uni

Pour l’ex-ministre, les quotas des produits agricoles marocains sont « susceptibles d’être revus en conséquence ». À l’en croire, les quotas britanniques devraient s’ajouter aux européens. « Une véritable aubaine pour les exploitants agricoles marocains », estime-t-il.

Avant le Brexit, les échanges commerciaux entre le Maroc et le Royaume-Uni s’élevaient à 18,3 milliards de dirhams, soit près de 4% de l’ensemble des échanges avec l’Union européenne en 2018. La même source précise que le royaume exporte près de 8 milliards de dirhams vers le Royaume-Uni, devenant ainsi le 7ᵉ client et le 11ᵉ fournisseur dans le cadre de l’accord de libre-échange avec l’Union européenne.

Regardez aussi

Investir en agriculture: appel d’offres en cours de l’ADA en 2021

Investir en agriculture: appel d’offres en cours de l’ADA en 2021. Si vous êtes un …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *