Accueil / Actualités / Elevage / L’Espagne interdit les produits animaliers marocains
image_not_found

L’Espagne interdit les produits animaliers marocains

L’Espagne interdit l’entrée des produits animaliers marocains en raison de la fièvre aphteuse

Afin d’éviter la propagation de la fièvre aphteuse qui est connue actuellement sur le territoire marocain et même si aujourd’hui, la situation semble être maîtrisée, l’Espagne, pour l’heure, préfère donc interdire sur son territoire, les produits animaliers et laitiers en provenance du Maroc, selon nos confrères de Telquel. Le Maroc de son côté et dès le 20 novembre avait pris connaissance du bulletin officiel  du gouvernement espagnol qui stipulait : “qu’il était nécessaire d’établir des mesures urgentes pour prévenir l’entrée de la maladie sur le territoire espagnol”.

Ceci, après l’annonce du Maroc de la détection de cas de fièvre aphteuse, notamment à Sidi Bennour. Le Maroc ne peut donc plus exporter de lait et de la viande rouge vers l’Espagne. Les légumes, fruits et poissons ne sont pas concernés par cette restriction. Abdelmalik El Barkani, délégué du gouvernement à Melilla a déclaré : “que pour le bien de tous,  aucun citoyen ne peut faire passer à partir de maintenant la viande et les produits laitiers à travers la frontière entre le Maroc et Melilla”.

Côté Maroc, pour les risques et les restrictions

Selon le ministère de l’agriculture, les exportations marocaines vers l’espagne sont minimes ainsi les restrictions actuelles ne devraient pas toucher l’économie marocaine. Pour les risques de la maladie, le ministre précise que tout a été mis en oeuvre pour éviter la propagation de la fièvre aphteuse, selon la conseillère en communication et relations presse au ministère de l’agriculture, Ichrak Moubsit, les consommateurs n’ont rien à craindre.

C’est le 31 octobre 2015 dernier que le Maroc par l’Office National de sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA) avait déclaré la fièvre aphteuse sur son territoire par la présence découverte dans une exploitation bovine de la province de Sidi Bennour, et suite aussi aux 4 autres cas déclarés le 9 novembre dans cette même région.

L’ONSSA rassure : la situation épidémiologique n’est pas alarmante.

Regardez aussi

Inauguration d’un marché moderne à bestiaux à Sidi Bennour

Inauguration d’un marché moderne à bestiaux à Sidi Bennour

Inauguration d’un marché moderne à bestiaux à Sidi Bennour par Monsieur le Ministre Aziz Akhannouch. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *