Accueil / L'invité / Qui est Ismahane Elouafi, la Marocaine nommée scientifique en chef à la FAO ?
Qui est Ismahane Elouafi, la Marocaine nommée scientifique en chef à la FAO
Qui est Ismahane Elouafi, la Marocaine nommée scientifique en chef à la FAO ?

Qui est Ismahane Elouafi, la Marocaine nommée scientifique en chef à la FAO ?

La scientifique marocaine a plus de 21 ans d’expérience dans la recherche agricole.

La Marocaine Ismahane Elouafi, lauréate de l’Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II (IAV), a été nommée scientifique en chef de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), un poste nouvellement créé par l’agence des Nations Unies.

Le Directeur général de la FAO, Qu Dongyu, a annoncé la récente nomination d’Ismahane Elouafi à la 35e session de la Conférence régionale de la FAO pour la région du Proche-Orient et de l’Afrique du Nord (NENA). Ainsi, la création du nouveau poste «renforcera encore la dimension technique et scientifique du travail de la FAO», a déclaré l’agence des Nations Unies dans un communiqué de presse.

«L’expérience d’Elouafi et sa connaissance approfondie de la région NENA seront un atout pour relever les défis auxquels sont confrontés les pays du Proche-Orient et de l’Afrique du Nord», a déclaré la FAO.

La conférence régionale s’est tenue du 21 au 22 septembre sous le thème «Transformer les systèmes alimentaires pour atteindre les objectifs de développement durable». L’événement, virtuellement accueilli par le Sultanat d’Oman, a adopté une déclaration qualifiée d’historique. La Déclaration jette les bases d’une collaboration renforcée dans toute la région pour trouver des solutions durables aux problèmes les plus urgents et les plus pressants affectant l’alimentation et l’agriculture.

La Déclaration se concentre sur la manière dont les gouvernements, le secteur privé, la société civile et les communautés peuvent travailler ensemble pour mettre fin à la faim et à la pauvreté, garantir une alimentation saine pour tous et relever les défis croissants de la pénurie d’eau, du changement climatique et des ravageurs et maladies transfrontières.

Les membres de la FAO au Proche-Orient et en Afrique du Nord se réunissent, en effet, tous les deux ans pour discuter de questions d’intérêt commun et orienter les travaux de la FAO en faveur de l’alimentation et de l’agriculture de la région.

La scientifique marocaine a plus de 21 ans d’expérience dans la recherche agricole, et dirige le Centre international pour l’agriculture biosaline depuis 2012. Elle a également été nommée membre du groupe scientifique du Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires 2021 et membre du Conseil de gestion du système du GCRAI. En 2014, la scientifique marocaine a reçu la Médaille nationale d’excellence du roi Mohammed VI.

La même année, elle a aussi reçu le prix d’excellence en science du Global Thinkers Forum et a été classée par Arabian Business Magazine comme l’une des 50 femmes arabes les plus influentes. Elle figurait également dans la liste du magazine des 20 femmes scientifiques les plus influentes du monde islamique.

Regardez aussi

Me. Ahmed Bensaad des champs d’agriculture au palais de la justice

Ahmed Bensaad Bentrab exerce en tant qu’avocat au barreau de Jaén, en Andalousie après avoir …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *