Accueil / Actualités / Actu internationales / Investissements agricoles : Le Maroc est parmi les pays les plus attractifs
Investissements agricoles : Le Maroc est parmi les pays les plus attractifs
Investissements agricoles : Le Maroc est parmi les pays les plus attractifs.

Investissements agricoles : Le Maroc est parmi les pays les plus attractifs

Le Maroc est parmi les pays d’Afrique les plus attractifs en termes d’investissements.

Investir en Afrique dans les secteurs émergents dont l’agriculture, profitera à long terme à ceux qui sont prêts à attendre. Selon les classements d’attractivité des investissements en RMB, les meilleurs pays dans lesquels investir sont l’Égypte, le Maroc et l’Afrique du Sud. Une démographie solide, des secteurs en croissance et des ressources abondantes sont quelques-unes des opportunités de croissance.

Comme le souligne Modern Diplomacy, «L’agriculture est l’un des principaux secteurs en Afrique avec un immense potentiel. Le secteur contribue à plus de 15% du PIB de l’Afrique et a affiché un bon taux de croissance» en raison des politiques gouvernementales, prônant la durabilité et la compétitivité. Au Maroc, l’agriculture est un secteur économique très important, générant à elle seule plus de 14 % du PIB.

Lire aussi : Augmentation de 6% des exportations de produits maraîchers du Maroc malgré le Covid-19

De vastes superficies de terres arables, une utilisation croissante de la technologie, un dividende massif des jeunes, un soutien gouvernemental croissant et une base de demande importante font de l’agriculture un secteur attractif pour l’investissement malgré le problème de la pluviométrie irrégulière.

En plus des volailles et des fruits et légumes, «les produits agricoles les plus rémunérateurs entre autres, sont le café, le cacao, le maïs et le blé, le Ghana, le Nigeria, l’Afrique du Sud, l’Éthiopie et l’Ouganda étant les principaux producteurs», souligne la même source.

D’ici 2050, il a été prédit que la population de l’Afrique doublera presque avec un taux de croissance de 2,7% par an. Pour répondre aux besoins croissants de la population, des investissements substantiels sont absolument nécessaires. «Cela aidera également le secteur à se développer et à améliorer son statut de concurrent mondial, contribuera à la diversification économique et atténuera également les problèmes importants de sous-alimentation, de pauvreté et de faim.»

 

Regardez aussi

Espagne : Chute libre des exportations huile olive vers les États-Unis

Espagne : Chute libre des exportations d’huile d’olive vers les États-Unis

Les exportations espagnoles d’huile d’olive ont drastiquement baissé aux États-Unis. Selon les derniers rapports préparés …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *