Accueil / Actualités / Fruits et légumes à l’export : la concurrence devient de plus en plus rude
Fruits et légumes à export la concurrence devient de plus en plus rude

Fruits et légumes à l’export : la concurrence devient de plus en plus rude

La concurrence devient de plus en plus rude sur le marché d’exportations des fruits et légumes.

Les fruits et légumes marocains ont acquis une place de choix sur le marché européen, en raison de leur forte compétitivité. Cependant, malgré les nombreux efforts du secteur, les producteurs et exportateurs font face à une rude concurrence de la part de leurs homologues européens qui désormais produisent hors saison et vendent à des bas prix.

Le Maroc a enregistré une croissance fulgurante de ses exportations de fruits et légumes dans le monde, en particulier sur le marché européen. Cette expansion est liée aux prix auxquels les producteurs vendent leurs produits mais aussi à leur qualité qui ne cesse de s’améliorer.

Lire aussi : Le Maroc prévoit une campagne d’exportation agricole réussie

L’autre avantage de taille dont jouissaient les producteurs marocains était la saison de production des fruits et légumes européens, qui se faisait souvent entre Avril et Septembre. Dès lors, ceci leur permettait d’approvisionner les marchés européens dans la période allant d’Octobre à Avril, sans trop de pression ou de concurrence.

Toutefois, cette époque semble bien révolue. Et pour cause, « des opérateurs internationaux en Espagne, Belgique, Hollande et Benelux, produisent aussi dorénavant hors saison sur une période allant d’octobre à avril », rapporte Le360 citant L’Economiste. Pire, ils proposent leurs produits avec des prix bas, engendrant une concurrence « agressive » sur le marché.

Dès lors, face à cette situation, des mesures ont été prises dans le royaume, notamment dans la région Souss Massa pour renforcer la structuration du secteur, qui est l’un des facteurs qui pénalise le Maroc à l’export.

Source : le360

Regardez aussi

Crédit Agricole du Maroc

CAM : plusieurs opérations au profit de près de plus de 1.000 petits producteurs agricoles

Le CAM poursuit son programme d’éducation financière et réalise plusieurs opérations au profit de plus …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *