Accueil / Actualités / Actu internationales / France : un maraîcher veut empêcher l’expulsion de son employé marocain
France un maraîcher veut empêcher expulsion de son employé marocain
France : un maraîcher veut empêcher l'expulsion de son employé marocain.

France : un maraîcher veut empêcher l’expulsion de son employé marocain

Un maraîcher français veut empêcher l’expulsion de son employé marocain.

En France, un maraîcher du nom de Alain Freyssin, qui possède une exploitation à Vaunaveys-la-Rochette dans la Drôme, se bat ardemment pour éviter l’expulsion d’Abdel Alloui, un travailleur saisonnier marocain de 32 ans qu’il emploie depuis maintenant deux années et dont il ne veut se séparer en raison des nombreuses qualités de l’homme.

Allant du ramassage des fruits et légumes à leur vente sur les marchés, Abdel Alloui, sait un peu tout faire, rapporte francetvinfo. Son employeur, Alain Freyssin, ne tarit pas d’éloges à son sujet et le décrit comme un employé modèle qui s’est parfaitement intégré. Par ailleurs, il lui a fait signer un CDI et lui offre un logement sur l’exploitation agricole.

Lire aussi : France: des saisonniers marocains sauvent la récolte de fraises

Et pourtant, le Marocain est sous le coup d’une expulsion de territoire. En effet, après cinq années passées sur le territoire français, le titre de séjour d’Abdel n’a pas été renouvelé.

Dès lors, le maraîcher a décidé de lancer une pétition de soutien. Résultat : plus de 400 signatures de clients en quelques jours et des commentaires élogieux, tous destinés à éviter qu’Abdel soit expulsé.

Ainsi, compte tenu du soutien qu’il a reçu, Abdel a demandé «une admission exceptionnelle» pour rester sur le territoire Français. La préfecture de la Drôme va étudier de près son dossier. Une issue devrait pouvoir se trouver d’ici à la fin de l’été, révèle la même source.

Regardez aussi

agriculture-maroc

Génération Green : objectif 350 000 emplois

L’emploi comme priorité, 350 000 emplois agricoles visés. Le gouvernement prévoit, dans son programme au …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *