Accueil / Actualités / Actu internationales / Les exportations tunisiennes de fruits ont rapporté près de 111 MDT soit 382 MDH en 2019
Les exportations tunisiennes de fruits ont rapporté près de 111 MDT soit 382 MDH en 2019
Les exportations tunisiennes de fruits ont rapporté près de 111 MDT soit 382 MDH en 2019

Les exportations tunisiennes de fruits ont rapporté près de 111 MDT soit 382 MDH en 2019

Les exportations tunisiennes de fruits ont rapporté près de 111 MDT soit 382 MDH en 2019

Selon les données du Groupement interprofessionnel des fruits, les exportations tunisiennes des fruits  (49 mille tonnes) ont rapporté 110,8 millions de dinars en 2019, contre 87 MDT (36 mille tonnes) en 2018.

La Libye occupe la première destination des exportations tunisiennes de fruits (35 mille tonnes, pour une valeur de 36,6 MDT), suivie de l’Italie avec 8,4 MDT (6 517 tonnes). Pareillement, les marchés russe et allemand ont enregistré des croissances des fruits tunisiens importés pour atteindre respectivement 3 MDT (671 tonnes) et 1,9 MDT (376 tonnes).

Lire aussi : Hausse de 3.8% des exportations dans les secteurs agricole et agroalimentaire

Par contre, cette croissance ne s’applique pas aux pays du Moyen-Orient. En effet, les exportations des fruits tunisiens vers les Emirats arabes unis ont enregistré un repli pour atteindre 1 051 tonnes (10,1 MDT) contre 1 750 tonnes (15,4 MDT) en 2018. Ainsi, elles sont passées pour le Qatar à 744 tonnes et 6,7 MDT en 2019, contre 9,1 MDT en 2018. Pour la France, la valeur a régressé à 5,8 MDT, contre 7,2 MDT en 2018, en dépit de la hausse des quantités exportées (3 303 tonnes).

Cependant, la Tunisie a conquis deux nouveaux marchés pour écouler ses produits agricoles. Il s’agit de la Pologne avec 182 tonnes de pastèque (197 000 dinars) et la Côte d’Ivoire (16,7 tonnes de grenade à 100 000 dinars). Il y a également l’exportation de 15,4 tonnes (pêche, abricot, prune et nectarine) d’une valeur de 144,7 mille dinars vers le Kenya et de 10,5 tonnes de grenade vers le Sénégal (60 mille dinars). L’Algérie et la Belgique n’ont pas importé de fruits en 2019, contrairement à 2018.

Il faut noter que les recettes des exportations des fruits n’englobent pas les exportations des dattes. Et pour cause, il y a eu la création, en 2019, d’un Groupement interprofessionnel des dattes.

Regardez aussi

Production mondiale de fraises en hausse de près de 40%

Production mondiale de fraises en hausse de près de 40%

La production de fraises s’est répandue au fil des années dans plusieurs pays. Entre 2008 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *