Accueil / Actualités / Actu internationales / Exportations agricoles : les Philippines attirent l’Égypte et l’Afrique du Sud
Exportations agricoles Philippines attirent Égypte Afrique du Sud
Exportations agricoles : les Philippines attirent l’Égypte et l'Afrique du Sud.

Exportations agricoles : les Philippines attirent l’Égypte et l’Afrique du Sud

Les Philippines attirent les exportateurs d’Égypte et d’Afrique du Sud.

Les Philippines sont-elles sur le point de devenir le nouvel eldorado des produits agricoles africains ? C’est la question qui se pose après les accords entre ce pays asiatique et plusieurs pays africains dont l’Afrique du Sud et les négociations entamées avec l’Égypte pour ouvrir l’accès au marché des produits agricoles.

C’est une première pour l’Afrique du Sud. En effet, après plus de 12 ans de négociations avec les Philippines, le pays vient de commencer à y exporter des agrumes, rejoignant ainsi l’Argentine et l’Australie, qui sont parmi les plus exportateurs en ces produits agricoles au niveau de l’hémisphère sud. Cette ouverture constitue, ainsi, une aubaine pour les exportateurs sud-africains qui s’attendent à des récoltes records, en raison des investissements grandissants dans le secteur agrumicole.

Dès lors, ce nouveau marché présente un potentiel d’exportation de 20.000 tonnes d’agrumes sud-africains, avec des recettes d’exportation de près de 205 millions de rands par an, soit plus de 12,4 millions d’euros, nous apprend Freshplaza.

Lire aussi : Le Maroc reste le 4ème producteur mondial de clémentines et mandarines

En parallèle, le ministère de l’Agriculture des Philippines est en pourparlers avec les autorités égyptiennes pour ouvrir l’accès au marché des produits philippins. Par ailleurs, les deux pays discutent actuellement d’un projet d’échanges de marchandises, sachant que l’Égypte est le premier exportateur mondial d’oranges et que les Philippines veulent promouvoir des produits comme la noix de coco desséchée, les bananes (fraîches et séchées) et l’huile de noix de coco.

Néanmoins, ce n’est pas seulement le marché philippin qui intéresse les exportateurs. Globalement, pour diversifier leurs débouchés, plusieurs pays à l’instar du Maroc ou encore l’Espagne s’intéressent à l’Asie, qui regorge un potentiel énorme pour les exportations agricoles.

En ce sens, Moulay Mhamed Loultiti, Président de la fédération interprofessionnelle marocaine des agrumes (Maroc Citrus) a, récemment, fait savoir que des travaux sont en cours pour assurer l’ouverture de plusieurs pays asiatiques, à savoir le Japon, la Malaisie, l’Indonésie et l’Inde, aux produits marocains.

Source : agrimaroc, freshplaza, gov.ph

Regardez aussi

cecama

La CECAMA organise un webinar sous le thème de l’agriculture de précision

L’agriculture de précision au service du développement durable. La gestion des variabilités des conditions de culture dans …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *