Accueil / L'invité / Dr Abdelmoti ALBATNAN: « la cession d’un brevet universitaire est une première au Maroc »
Abdelmoti ALBATNAN DG ATRACO

Dr Abdelmoti ALBATNAN: « la cession d’un brevet universitaire est une première au Maroc »

Dr Abdelmoti ALBATNAN: « la cession d’un brevet universitaire est une première au Maroc »

Ingénieur lauréat de l’Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II (IAV) 1983, Master en protection des cultures et Docteur en Protection des cultures ; M. Abdelmoti ALBATNAN, Directeur Général de la société ATRACO, revient pour AgriMaroc.ma sur l’acquisition d’un brevet marocain auprès d’une université. Une première au Maroc. 

AgriMaroc.ma : Vous avez acquis un brevet d’invention, auprès d’une Université au Maroc, pouvez-vous nous en parler ?
Abdelmoti ALBATNAN: Comme Docteur chercheur et professionnel dans le domaine de la lutte phytosanitaire, et dans un souci de répondre à certains besoins devenus de plus en plus exigeants – tout particulièrement le problème de résidus toxiques dans les fruits et légumes, dont les limites maximales en résidus (LMR), où le traitement requis ne permet pas le respect des délais avant récolte dans ce secteur – , je suis amené à suivre régulièrement les publications des recherches scientifiques qui traitent de ce sujet et nous avons établi plusieurs contacts avec certaines universités.

C’est ainsi que nous avons découvert le produit sur lequel nous nous sommes penchés de près et qui nous a semblé présenter des caractéristiques intéressantes, en matière de lutte phytopharmaceutique et en bio stimulation.

Par la suite, nous nous sommes rapprochés encore plus des professeurs inventeurs et avons suivi leur projet. Finalement nous nous sommes entendus avec l’université, détentrice du brevet en question après diverses négociations pour la cession de ce brevet en faveur de notre société. Il s’agit d’une première au Maroc, car la recherche scientifique fondamentale et les besoins du pays dans certaines applications n’accordent pas suffisamment leurs violons. Nous espérons ouvrir la voie.

AgriMaroc.ma : Concrètement, quel est ce brevet et quelles sont les bénéfices du produit phytopharmaceutique en question ?
Abdelmoti ALBATNAN: Il s’agit d’un produit à base d’une souche marocaine de Trichoderma Asperellum. Comme partout dans le monde, le champignon Trichodermaspp est reconnu comme étant à action fongicide et stimulante pour les cultures, dont le premier bénéfice est de mettre dans nos assiettes des produits notamment des fruits et légumes sans résidus toxiques, bien sûr en association avec d’autres pratiques culturales et autres produits bio. Ceux-ci combattent, à leur tour, les ennemis de la culture non protégée par le biais de notre produit, ou au moins éliminer les résidus émanant de produits chimiques classiques que peut remplacer notre produit.

Le deuxième avantage est qu’il s’agit d’un produit MAROCO/MAROCAIN.

Le troisième avantage est, en plus de la création d’emploi de cadres chercheurs et main d’œuvre, la réduction de la facture import du pays et la sortie de devises, une fois ce produit autorisé à être commercialisé.

produit phytosanitaire ATRACO

AgriMaroc.ma : Quand est-ce que la commercialisation est prévue ?
Abdelmoti ALBATNAN: Juste après la phase d’homologation par l’ONSSA.

AgriMaroc.ma : Quels sont les projets d’ATRACO sur le court terme ? Peut-on s’attendre à voir l’entreprise réaliser d’autres investissements du même acabit ?
Abdelmoti ALBATNAN: Oui bien sûr, et toujours dans le domaine de la protection du système racinaire, nous projetons de lancer la fabrication d’un désinfectant du sol à base d’extraits de plante.

Regardez aussi

Ahmed Ouayach : « Promouvoir l’utilisation des semences sélectionnées »

Ahmed Ouayach : « Promouvoir l’utilisation des semences sélectionnées ». Ahmed Ouayach s’est confié à nos confrères …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *