Accueil / Actualités / Actu internationales / Clémentines: Pourquoi les exportations vers les USA n’ont-elles pas reprises ?
Clémentines: Pourquoi les exportations vers les USA n’ont-elles pas reprises ?

Clémentines: Pourquoi les exportations vers les USA n’ont-elles pas reprises ?

Pourquoi les exportations de clémentines vers les USA n’ont-elles pas reprises malgré la levée de la suspension ?

La suspension de l’exportation des clémentines de Berkane vers les Etats-Unis a été levée il y a quelques semaines. Pourtant, les échanges n’ont toujours pas repris. Explications.

Cela fait maintenant plusieurs semaines que les Etats-Unis ont levé la suspension empêchant l’exportation des clémentines de Berkane. En effet, le 15 décembre dernier, l’Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA) a annoncé la levée de l’interdiction. Pourtant, les exportations d’agrumes marocains n’ont toujours pas repris.

Si l’on en croit Wiliam Wepsala, spécialiste des affaires publiques et législatives du service d’inspection de la santé animale et végétale (APHIS) du Département de l’Agriculture américain (USDA), cité par TelQuel, l’interdiction n’a pas encore été levée. En effet, elle le sera sous peu mais de nombreux détails doivent être finalisés avant de pouvoir autoriser, à nouveau, les échanges de clémentine de Berkane. « Tant que ce travail n’est pas terminé, l’interdiction de l’importation de ces fruits du Maroc reste en place », explique-t-il.

En réalité, il ne s’agit, pour l’instant, que d’une décision dont l’entrée en vigueur aura lieu dans plusieurs semaines, c’est-à-dire après la fin de la campagne d’exportation des clémentines. «  L’entrée en vigueur de cette décision aura lieu après l’achèvement de la procédure administrative américaine qui consiste en la publication d’un ordre fédéral de levée de suspension d’exportation des agrumes de Berkane », explique l’ONSSA à TelQuel.

La cératite à l’origine de la suspension

Les Etats-Unis avaient établi la suspension d’exportation des clémentines de Berkane après avoir trouvé des larves de cératite dans un lot de fruits. Bien qu’inoffensif pour l’Homme, ce ravageur cause de nombreux dégâts dans les exploitations.

Afin de lever cette interdiction, les acteurs de la filière agrumicole ont suivi un « plan d’action opérationnel renforcé élaboré en concertation avec les services techniques de l’ONSSA et les professionnels ».

Si la levée de l’interdiction n’est pas effective pour la campagne d’exportation actuelle, elle reste toutefois une bonne nouvelle pour la saison prochaine.

Regardez aussi

Tiznit : Session de formation pour la protection de l’arganier

Session de formation à Tiznit pour protéger l’arganier. La première session de formation en matière …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *