AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu Maroc / Chtouka Ait-Baha : Visite et lancement de plusieurs projets
M Sadiki en visite à Chtouka Ait Baha - MAPM
M Sadiki en visite à Chtouka Ait Baha - MAPM

Chtouka Ait-Baha : Visite et lancement de plusieurs projets

Chtouka Ait-Baha : Visite et lancement de projets de développement agricole.

  • Développement de huit écotypes de cactus résistants à la cochenille sur une superficie de 3 ha
  • Un projet d’agrégation autour d’une station de conditionnement de primeurs qui permettra la création de 49 emplois permanents et 400 emplois occasionnels
  • Construction d’un centre de formation agricole devant profiter aux fils d’agriculteurs
  • Un complexe coopératif laitier bénéficiant à 700 agrégés
  • Avancement des travaux au niveau de la station de dessalement à hauteur de 98,5%
  • Modernisation de la station de pompage de Ait Amira pour une meilleure continuité du service de l’eau.

 Le Ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, M. Mohammed Sadiki, a effectué le jeudi 27 janvier 2022, une visite de terrain au niveau de la province de Chtouka Ait-Baha dans la région de Souss-Massa. Il était accompagné du Wali de la Région Souss-Massa, du Gouverneur de la province de Chtouka Ait Baha, du Président du Conseil régional de Souss-Massa, du Président de la chambre d’agriculture de Souss-Massa, du Président du Conseil provincial de Chtouka Ait Baha, des élus, ainsi qu’une importante délégation de responsables du ministère.

La visite a porté sur le suivi de l’état d’avancement de chantiers et projets de développement agricole lancés au niveau de la province.

Essais d’adaptation d’écotypes de cactus résistants à la cochenille

Au niveau du Centre d’Adaptation et Techniques de Vulgarisation de la commune territoriale Ait Amira, le Ministre a pris connaissance du programme des essais d’adaptation d’écotypes de cactus résistants à la cochenille. Il s’agit du développement de huit écotypes de cactus sur une superficie de 3 ha plantée en juillet 2019 et équipée en système d’irrigation goutte à goutte.

Le Ministre a également visité les aménagements réalisés au niveau du Centre, notamment, les bâtiments administratifs de l’ORMVA du Souss-Massa, qui devraient améliorer les conditions d’accueil des usagers et visiteurs de l’Office et améliorer les conditions de travail du personnel.

Projet d’agrégation autour d’une station de conditionnement de primeurs

Au niveau du Douar Tin Mansour relevant de la commune rurale Ichaden, le Ministre a pris connaissance de l’état d’avancement de la station de conditionnement de primeurs entrepris par la coopérative agricole COMAPRIM.

S’inscrivant dans le cadre des projets d’agrégation, cette station de conditionnement de primeurs permettra l’accès des agrégés à un encadrement technique de qualité, une meilleure valorisation de la production des agrégés, une meilleure rentabilité, une stabilité des revenus, ainsi qu’un accès à des marchés exigeants et rémunérateurs.

Installée sur une superficie de 8 400 m2 et d’une capacité de traitement de 50 000 tonnes, cette station d’un montant d’investissement de plus de 52 Millions de dirhams, bénéficiera à 50 agrégés pour une superficie agrégée à terme, de 500 ha. Elle permettra la création de 49 emplois permanents et 400 emplois occasionnels et devrait générer un chiffre d’affaire prévisionnel de plus de 694 Millions de dirhams.

Projet de modernisation de la station de pompage SP5

La visite effectuée au niveau du douar Tin Ait Brahim qui relève de la Commune territoriale Ait Amira, a porté sur le projet de modernisation de la station de pompage SP5 qui s’inscrit dans le cadre du Programme régional d’économie d’eau d’Irrigation.

D’un coût de 58 Millions de dirhams, la station couvre une superficie de 7750 ha et bénéficie à 2000 agriculteurs. Le projet a pour objectifs l’amélioration de la gestion de l’eau, l’efficience de l’irrigation et l’optimisation des performances énergétiques de la station.

La modernisation des équipements de la station a permis d’adapter les équipements hydrauliques, électromécaniques et électriques, sur les plans normatif, technologique et sécuritaire pour mieux satisfaire aux demandes en eau d’irrigation des secteurs irrigués et une meilleure continuité du service de l’eau.

Complexe Coopératif Laitier

Au niveau de Douar Labouibate, commune rurale Inchaden, le ministre a procédé à la visite du complexe coopératif laitier Ait Ssi Salem. Composé d’un centre de collecte du lait d’une capacité de 45 Tonnes par jour, le complexe coopératif bénéficie à 700 agrégés des communes rurales de Inchaden et Belfaa.  La mise en place de ce projet a permis la création de 63 emplois permanents.

Construction d’un centre de formation agricole à Inchaden

Au niveau du Douar Tine Lcaid, commune rurale Inchaden, le Ministre a visité le chantier de construction d’un centre de formation agricole. Ce projet vise l’implication des fils des agriculteurs dans le développement agricole et rural, l’insertion des jeunes ayant abandonné leur scolarité, la formation d’une main d’œuvre qualifiée, l’encouragement à la création de projets individuels et la participation à la création d’emplois.

Projet de dessalement de l’eau de mer pour l’irrigation du périmètre de Chtouka

Au niveau de la commune territoriale de Inchaden, le Ministre s’est enquit de l’état d’avancement des travaux d’installation des réseaux d’irrigation du périmètre de Chtouka programmés dans le cadre du projet de dessalement de l’eau de mer pour l’irrigation du périmètre de Chtouka et l’alimentation en eau potable du Grand Agadir. Il s’est également arrêté sur l’état d’avancement de la station de dessalement du projet.

D’un coût global de 4,4 Milliards de dirhams, ce projet de Partenariat Public-Privé est le fruit de la mutualisation des efforts et des moyens entre le Ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts et de l’Office National de l’Electricité et de l’Eau potable (ONEE).

Le projet permettra la sécurisation de l’irrigation de 15.000 ha dans la plaine de Chtouka par le dessalement de l’eau de mer en substitution à l’eau souterraine et profitera à 1500 exploitations agricoles. Ces installations permettront également à terme de produire 400.000 m3/jour d’eau dessalée, partagée équitablement entre l’eau potable et l’eau d’irrigation contribuant ainsi à la préservation de l’activité agricole dans la région, notamment les cultures à haute valeur ajoutée.

Il est à noter que le taux d’avancement du réseau d’irrigation est de 90,3%. Ce taux est de 98,5% pour les travaux au niveau de la station de dessalement.

MAPM

Regardez aussi

La culture de l'avocat en Afrique est promise à un bel avenir

Avocat : Le marché a progressé à un rythme de 12 % par an

Les avocats deviennent de plus en plus populaires, selon une étude de RaboResearch.  À l’échelle …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.