Accueil / Actualités / Actu internationales / Quelles sont les caractéristiques économiquement importantes des cultures ?
caractéristiques économiquement importantes cultures
Quelles sont les caractéristiques économiquement importantes des cultures ?

Quelles sont les caractéristiques économiquement importantes des cultures ?

Les scientifiques prédisent les caractéristiques économiquement importantes des cultures.

Des chercheurs de l’Université polytechnique Pierre le Grand de Saint-Pétersbourg (SPbPU) en Russie ont développé un nouveau modèle mathématique pour prédire les performances économiques des cultures. Celui-ci pourrait aider les sélectionneurs à obtenir les plantes de la meilleure qualité possible. 

Les résultats de la recherche ont été présentés lors de la cinquième conférence “Plant genetics, genomics, bioinformatics, and biotechnology” (PlantGen2019), rapporte Hortidaily.

«Nous avons développé un nouveau modèle mathématique pour prédire les traits phénotypiques des cultures en tant que génotype de fonction», note Maria Samsonova, responsable du laboratoire de biologie mathématique et bioinformatique au SPbPU. Elle a ajouté que de tels modèles en agriculture s’appellent modèles de sélection génomique.

Lire aussi : Sécurité alimentaire : Le Maroc sauvegarde ses semences en Norvège

Il est très difficile de créer une nouvelle variété de plantes, cela prend généralement 10 à 12 ans. En utilisant des modèles de sélection génomique, ce processus peut s’accélérer plusieurs fois. «Notre modèle mathématique, basé sur des méthodes d’apprentissage automatique, fonctionne mieux que les analogues modernes car il contient un nombre de paramètres nettement inférieur.

Les scientifiques ont appliqué le modèle pour prédire les traits phénotypiques d’une culture importante, le soja. Parmi les caractères, ils ont ainsi, analysé la hauteur de la plante, le nombre de graines par plante, le rendement, la teneur en protéines et en huile des graines.

«Pour les sélectionneurs, il est très important de sélectionner des plantes parentales capables de produire des descendants de haute qualité», explique Anna Igolkina, ingénieur du laboratoire de biologie mathématique et bioinformatique du SPbPU.

“En raison du petit nombre de paramètres dans notre modèle, nous pouvons classer les couples reproducteurs en fonction de la qualité de la progéniture et des couples parentaux avancés sélectionnés représentant de nouveaux donneurs potentiellement intéressants des caractères souhaités.”

Regardez aussi

Le Maroc augmente ses exportations agricoles vers les pays ouest-africains

Le Maroc augmente ses exportations agricoles vers les pays ouest-africains

La reprise de la demande extérieure accroît les exportations marocaines de fruits et légumes. La …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *