Accueil / Actualités / Actu internationales / Accord de libre échange UE-Canada : L’alimentation des bovins canadiens inquiète l’UE
Irlande : Un exportateur de bovins malades vers le Maroc, rattrapé par la justice

Accord de libre échange UE-Canada : L’alimentation des bovins canadiens inquiète l’UE

L’alimentation de bovins canadiens suscite un débat entre opposants et partisans de l’accord commercial bilatéral de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada.

Malgré une interdiction de principe de l’alimentation des ruminants à base de farines issues de ruminants, la législation canadienne autorise l’utilisation de certaines protéines, comme les farines de sang et la gélatine, précise à Agra Presse l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) le 19 juillet. Ces aliments sont interdits dans l’UE.

«Ces matières ne présentent pas de risque en ce qui concerne la propagation de l’ESB», commente l’organisme canadien. Au Canada, les ruminants peuvent également être nourris par des farines à base de volailles, porcs et équidés, ce qui est, là aussi, interdit par l’Union européenne.

Le 15 juillet dernier, le ministère de l’Agriculture assurait qu’au Canada, l’utilisation de farines issues de ruminants était interdite pour les ruminants, ce qui est donc vrai en principe, mais pas tout à fait en pratique. L’accord de libre échange entre l’UE et le Canada, dont le vote d’adoption aura lieu le 23 juillet à l’Assemblée Nationale, permet l’importation de viandes d’animaux nourris à partir de ces produits sur le marché européen.

Regardez aussi

La 6ème édition de la Foire régionale des produits de terroir à Taza

6ème édition de la Foire régionale des produits de terroir à Taza

La 6ème édition de la Foire régionale des produits de terroir à Taza La 6ème …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *