AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Vidéo: Campagne de l’ANAVI sur l’abattage clandestin des volailles

Vidéo: Campagne de l’ANAVI sur l’abattage clandestin des volailles

L’ANAVI fait campagne contre l’abattage clandestin des volailles.

L’ANAVI diffuse actuellement une campagne de sensibilisation, sous forme de vidéos, sur l’abattage clandestin des volailles dans les tueries de quartiers.

L’Association Nationale des Abattoirs Industriels Avicoles (ANAVI) a lancé une campagne de sensibilisation sur l’abattage clandestin des volailles dans les tueries de quartier. L’Association a décidé d’utiliser des moyens de communication audiovisuelle pour toucher le public. Deux vidéos ont donc été partagées sur les sociaux et deux autres le seront prochainement.

Omar Benayachi, président de l’ANAVI, a expliqué lors d’un entretien avec Médias24 que le but était de trouver des solutions pour faire évoluer ces tueries clandestines en un secteur formel et contrôlé qui permettrait de préserver la santé publique.

Il rappelle que ce type d’abattoir n’est pas agréé par l’ONSSA et présente un risque pour le consommateur.

« L’abattage avicole doit se faire dans les abattoirs agréés, et doit être contrôlé par l’ONSSA sur plusieurs aspects: traçabilité, respect du protocole d’abattage, conformité des lieux par rapport aux prescriptions de la loi, règles d’hygiène très strictes…. Il doit suivre de ce fait un processus bien défini, notamment la séparation du vif et de l’abattu, l’éviscération, et le respect de la chaîne de froid pour préserver la qualité du produit. Notre but n’est pas d’arrêter l’activité des tueries, mais de trouver des solutions concrètes pour les transformer. Les tueries se trouvent dans des endroits stratégiques (tels que les marchés de proximité), et il y a une façon de faire évoluer ce système, à l’instar de la Tunisie en 2006 ou encore la Turquie, après l’apparition de la grippe aviaire », poursuit le représentant.

La campagne vidéo

Au total, quatre vidéos seront diffusées. Les deux premières ont été diffusée les 10 et 17 janvier. La première concerne le prix, qui selon le président de l’ANAVI n’est guère plus élevé pour le poulet issu du secteur formel que pour celui issu du secteur informel. La deuxième vidéo met en avant l’importance du contrôle de la qualité et la traçabilité. Les vidéos suivantes traiteront le « Halal » et la restauration collective.

Partager

Regardez aussi

Des formations agricoles organisées dans la région de Dakhla

Dakhla Oued Eddahab : Une offre dédiée à l’entrepreneuriat des jeunes en agriculture

Entrepreneuriat des Jeunes en Agriculture : Dakhla Oued Eddahab lance son offre d’accompagnement des jeunes. Dans …

Un commentaire

  1. et le bien être et la non souffrance et stress de ces pauvres animaux sans defense qui vous nourrissent de oleur chair?? Les pauvres poulets?aucun mot ni engagement la dessus?
    Et la formation au bien être animal et au respect qui leur est du??

    commencez par vous preoccupez de ce point tres important, je prefere ne pas savoir comment ils sont traités et tués cladestinement ou chez les particuliers de façon barbare et sanglante, je ne m’en remettrais pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *