Accueil / Actualités / Actu internationales / L’UE lève les contrôles supplémentaires sur les fraises d’Égypte

L’UE lève les contrôles supplémentaires sur les fraises d’Égypte

L’Égypte peut poursuivre ses exportations de fraises vers l’UE sans subir de contrôles supplémentaires.

Après la mise en place par l’Egypte de normes d’inspection très rigoureuses pour ses exportations de fraises, l’UE a levé les contrôles supplémentaires sur les importations de fraises égyptiennes, a déclaré jeudi le porte-parole du ministère de l’Agriculture, Hamed Abdel Dayem.

La réglementation stricte de l’UE a été introduite dans le cadre des interdictions d’exportation agricoles sur un certain nombre de cultures égyptiennes dues aux résidus de pesticides, a déclaré Hamed Abdel Dayem, sans préciser quand les contrôles ont été mis en place pour la première fois.

Selon english.ahram.org.eg , la Commission européenne de l’UE a déclaré que les fraises égyptiennes ont été retirées de la liste des aliments pour animaux importés et denrées alimentaires d’origine non animale, sous réserve de l’augmentation du niveau des contrôles officiels.

La décision est intervenue après que « les informations disponibles ont montré un degré satisfaisant global de conformité aux exigences de sécurité pertinentes prévues par la législation de l’Union et pour lesquelles un niveau accru de contrôles officiels n’est plus justifié », indique le site internet officiel de l’Union européenne.

Emad Yacoub, vice-président de Nivex, affirme que la levée des contrôles supplémentaires aura certainement un impact: « La nouvelle saison commence en novembre et nous exportons beaucoup de nos fraises vers le Royaume-Uni et l’Allemagne. Sans les restrictions, il y a une chance que nous ayons moins de coûts qu’avant, ce qui aide le marché. »

Regardez aussi

États-Unis : le flétrissement bactérien fait des ravages au niveau des cultures

États-Unis : le flétrissement bactérien fait des ravages au niveau des cultures

Le flétrissement bactérien méridional cause des problèmes aux légumes. C’est la panique aux États-Unis. Le …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *