Accueil / Actualités / Actu Maroc / Le taux de remplissage des barrages de Tanger dépasse 61%
Le taux de remplissage des barrages de Tanger dépasse 61%
Le taux de remplissage des barrages de Tanger dépasse 61%.

Le taux de remplissage des barrages de Tanger dépasse 61%

Les retenues des barrages à Tanger-Tétouan-Al Hoceima tablent au 12 octobre, sur 762,72 millions de m3.

Selon un rapport du Département de l’eau relevant du ministère de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, à Tanger Tétouan Al Hoceima, les retenues hydrauliques représentent 61,21% du taux de remplissage des barrages, soit 1.246,86 millions de m3, contre 718,3 millions de m3 (57,60%) durant la même période une année auparavant.

Ainsi, le barrage Oued El Makhazine à Larache, le plus grand barrage de la région, a atteint un taux de remplissage de 80,9 % (544,6 millions m3), contre 77,7% (522,7 millions m3) l’an dernier, rapporte la MAP.

Au niveau du barrage 9 avril (préfecture Tanger-Assilah), les retenues hydrauliques ont atteint 74,7 millions de m3 (15,9%), contre 82,3 millions de m3 (27,4%). Celui d’Ibn Battouta a enregistré 3,7 millions de m3 (12,6%) contre 7,8 millions m3 (26,7%) à la même période de l’année précédente.

Lire aussi : Maroc : l’agriculture utilise 87% des ressources en eau

Pour le barrage Tanger-Méditerranée dans la province de Fahs-Anjra, les réserves ont atteint 12,7 millions de m3 (57,9%) contre 14,4 millions de m3 (65,5%), alors que les réserves en eau dans le barrage Moulay El Hassan Ben El Mahdi se situent à 17,9 millions de m3 (62,1%) contre 18,8 millions de m3 (65,3%), il y a un an.

Au niveau de la province de Tétouan, les réserves en eau du barrage Charif Al Idrissi ont atteint 86,92 millions m3 (71,5%) contre 33,4 millions de m3 (27,4%) tandis que les réserves du barrage Nakhla à Tétouan ont atteint 2,5 millions de m3 (59,3%) et 26,9 millions de m3 au barrage Smir, soit 69,2%.

Dans la province d’Al Hoceima, les réserves en eau se lèvent à 7,6 millions de m3 (64,6%) au niveau du barrage Abdelkerim El Khattabi, contre 5,7 millions de m3 (48,7%) à la même période de 2019, et à 0,4 millions de m3 (8,4%) au barrage Joumoua, alors qu’elles se sont établies au barrage de Chefchaouen à 11,8 millions de m3 (96,2%).

Regardez aussi

Danemark : la menthe fraîche à l'origine d'une épidémie de Shigellose

Danemark : la menthe fraîche à l’origine d’une épidémie de Shigellose

La menthe fraîche serait à l’origine, au Danemark, d’une épidémie de Shigellose. Au Danemark, la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *