Accueil / Actualités / Actu Maroc / Tata : plus de 2,7 millions de dirhams pour les petites entreprises agricoles
Tata : plus de 2,7 millions de dirhams pour les petites entreprises agricoles
Tata : plus de 2,7 millions de dirhams pour les petites entreprises agricoles.

Tata : plus de 2,7 millions de dirhams pour les petites entreprises agricoles

L’INDH a contribué au financement de plusieurs projets agricoles, dans la province de Tata.

L’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) a contribué entre 2019 et 2020, à plus de 2,034MDH au financement de 16 projets agricoles au niveau de la province de Tata, mobilisant un montant global de 2.752.034DH, au titre de sa troisième phase.

Ayant principalement pour objectif d’appuyer les petites entreprises agricoles, ces projets ont permis à celles-ci d’améliorer leurs conditions de travail et ce, par l’achat du matériel nécessaire, de panneaux solaires…, en plus d’une aide financière qui a permis aux entreprises de ne pas avoir de problèmes à ce niveau, rapporte la MAP. A travers ces projets, l’INDH encourage également les initiatives des jeunes et les idées innovantes.

Lire aussi : Huile d’argan : Des projets pour améliorer le revenu des agriculteurs marocains

En ce sens, Bachir Lhaj, président de la coopérative agricole “Ahl Lhaj”, s’est félicité de l’appui financier de l’INDH, qui sans lui , son projet n’aurait pas vu le jour.

Celui-ci dispose actuellement d’une ferme de 10 ha de plantes fourragères, de 800 palmiers pour production de “fegouss”, et 40 autres pour “le mejhoul”, équipée d’un système d’irrigation localisé, dans le cadre du Plan Maroc Vert. De plus, il prévoit prochainement l’exploitation de 10 autres hectares pour la culture de la Luzerne fourragère, dédiée à l’engraissement de bovins.

Regardez aussi

Olives: vers la création d'un catalogue mondial des variétés commerciales authentiques

Olives: vers la création d’un catalogue mondial des variétés commerciales authentiques

Un catalogue mondial des variétés d’olives commerciales authentiques verra le jour. Le Conseil oléicole international …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *