Accueil / Actualités / Actu internationales / Russie : l’offre limitée en tomates provoque une hausse des prix
Russie : l'offre limitée en tomates provoque une hausse des prix
Russie : l'offre limitée en tomates provoque une hausse des prix.

Russie : l’offre limitée en tomates provoque une hausse des prix

L’offre limitée entraîne une flambée des prix des tomates de serre en Russie.

Les entreprises de serre de la Fédération de Russie continuent d’augmenter les prix des tomates. Leur décision est basée sur une réduction sensible de l’offre de tomates de serre en raison de la fin de la saison mais aussi, en raison de la fermeture du marché à plusieurs pays exportateurs. 

En outre, les prix des tomates de serre locales sont soutenus par des produits importés coûteux, leur prix ayant considérablement augmenté par rapport à l’année dernière en raison de la dévaluation du rouble. Dans le même temps, l’offre de tomates importées sur le marché russe est très limitée.

Lire aussi : La tomate marocaine refusée en Russie

Selon les analystes dEastFruit, pour le moment, la plupart des usines de serre en Russie ont déjà annoncé la fin de la saison de vente. Seules les fermes engagées dans la protoculture végétale se vendent encore. Aujourd’hui, ils proposent des tomates en vente à 105-155 roubles/kg (1,43-2,11 $ / kg), ce qui est en moyenne 15% plus cher qu’à la fin de la dernière semaine de travail.

Jusqu’à présent, les négociants n’ont pas été en mesure de compenser entièrement la pénurie de produits locaux au détriment des tomates importées, car leur approvisionnement sur le marché extérieur est quelque peu instable. À l’heure actuelle, les tomates de serre importées sont proposées en Russie à 120-175 roubles / kg (1,63-2,38 $ / kg), la Turquie et l’Azerbaïdjan étant les principaux fournisseurs.

Regardez aussi

Le développement durable comme priorité du Maroc

Le développement durable comme priorité du Maroc

La dimension environnementale au cœur de la Vision Royale. Gouvernance des ressources naturelles, protection de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *