AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu internationales / Agriculture biologique : Ou se situe le Maroc ?

Agriculture biologique : Ou se situe le Maroc ?

Le Maroc est en retard dans l’agriculture biologique mais manifeste une ambition forte.

L’agriculture biologique connaît une croissance impressionnante dans de nombreux pays, mais le Maroc reste à la traîne pour le moment. Toutefois d’ici 2030 on s’attend à voir la superficie cultivée en biologique être multipliée par 10 !

Les chiffres récents révèlent une disparité forte entre le Maroc et d’autres nations à vocation agricole, en ce qui concerne l’adoption de l’agriculture biologique, toutefois les ambitions sont là.

En effet, depuis plusieurs années maintenant, différents pays dont l’agriculture est également forte, s’orientent irrémédiablement vers une agriculture plus biologique. En Espagne, par exemple, l’agriculture biologique occupe 8,11 % de la superficie totale des cultures en 2021 soit 1.347.762 hectares sur 16.609.816 hectares selon les dernières statistiques de la FAO datant de 2021. Le voisin ibérique a même bâti un plan stratégique de la PAC 2023-2027 pour soutenir cette orientation vers le biologique et accroitre encore plus ce pourcentage de biologique.

En France, un peu moins de 10 % de la superficie agricole totale est réservée à l’agriculture biologique, tandis qu’en Italie, ce chiffre atteint 17,17 % ! L’Italie est l’un des pays européens avec le plus fort pourcentage de ses terres agricoles consacrées à l’agriculture biologique et se positionne à la pointe de cette transition vers des pratiques agricoles plus durables.

AgriMaroc.ma

En revanche, au Maroc, ce chiffre chute à seulement 0,12 % toujours selon les données fournies par FAOSTAT et cités par Hortoinfo. En effet seulement 11.450 hectares sur 9.291.000 sont consacrés à l’agriculture biologique. ce qui témoigne du potentiel incroyable pour le Royaume.

Ces chiffres mettent aussi en lumière le défi que représente l’adoption de l’agriculture biologique au Maroc mais la tendance est à l’optimisme puisqu’un contrat programme signé lors du SIAM à l’ambition de multiplier les superficies cultivées en biologique par 10 d’ici 2030 avec près de 1,5 milliard dirhams consacrés !

Sans nul doute, de nombreuses opportunités s’offrent à des porteurs de projets souhaitant soutenir cette dynamique.

Partager

Regardez aussi

Deuxième phase du projet maroco-allemand DIAF lancée à Rabat

Le Secrétaire Général du département de l’Agriculture, M. Redouane Arrach, a présidé hier à Rabat, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.