Accueil / Actualités / Actu internationales / Protection des oasis du Maroc : Greenpeace tire la sonnette d’alarme
Protection des oasis du Maroc : l'ONG Greenpeace tire la sonnette d'alarme
Protection des oasis du Maroc : l'ONG Greenpeace tire la sonnette d'alarme

Protection des oasis du Maroc : Greenpeace tire la sonnette d’alarme

Protection des oasis du Maroc : l’ONG Greenpeace tire la sonnette d’alarme

«Le réchauffement et la hausse des températures qu’il engendre accélèrent la disparition des oasis, en raison du grand impact sur les ressources en eau, et en conséquence sur les activités agricoles spécifiques à ces zones, ce qui a déjà entraîné le déplacement de populations locales», prévient Greenpeace dans une note d’information.

Fort de ce constat, l’association mondiale a ainsi décidé de tirer la sonnette d’alarme notamment sur la disparition de ces oasis. Et Greenpeace ne s’en arrête pas là. Il avertit également sur les répercussions négatives que pourrait avoir l’extinction des oasis marocaines. Dès lors, il a effectué un documentaire afin de propager une campagne destinée à montrer les effets du changement climatique. Et ce, dans les régions et zones dont l’écosystème est fragile. Ainsi, ce documentaire constitue un appel à l’action des décideurs dans le but de les encourager à agir d’urgence via l’adoption de mesures effectives en matière de transition énergétique et de conservation de ces oasis. Surtout que «les périodes de sécheresse sont de plus en plus longues», avec des fréquences au Maroc passant «d’une fois tous les cinq ans à une fois tous les deux ans».

«Notre dépendance aux énergies fossiles comme source principale d’électricité a réchauffé la terre, ce qui fait que ces oasis ont vécu des changements fondamentaux dans leur écosystème», indique l’antenne MENA de l’ONG. «Ce dont les oasis marocaines sont témoins est un exemple des effets du changement climatique dans le monde, de la disparition de civilisations et de peuples ainsi que de la déperdition de zones naturelles importantes pour l’équilibre environnemental».

Regardez aussi

Aviculture : Le Covid-19 fait perdre 500 MDH aux abattoirs

Aviculture : Le Covid-19 fait perdre 500 MDH aux abattoirs

Le Covid-19 fait perdre 500 MDH de chiffres d’affaires aux abattoirs de volailles du Maroc. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *