Accueil / Actualités / Actu internationales / Alerte: la production fruitière marocaine va perdre en compétitivité
image_not_found

Alerte: la production fruitière marocaine va perdre en compétitivité

La production fruitière en méditerranée affectée par le changement climatique, le Maroc doit s’inquiéter.

La production fruitière méditerranéenne risque de s’essouffler à cause du changement climatique selon une étude menée par le groupe de recherche Ecophysiologie et Biotechnologie de l’Université Jaume I de Castelló (UJI) (Espagne).

Cette étude réalisée en collaboration avec des scientifiques de France, de Grèce et du Royaume-Uni, a conclu que le changement climatique affectera les principales cultures du bassin méditerranéen, notamment les agrumes, la vigne et les oliviers, réduisant considérablement leur production.

Avec les températures qui augmentent et la diminution des ressources en eau, la phénologie de ces arbres fruitiers va modifier à terme la germination la floraison, le caillage et la maturation des fruits. Les conséquences économiques pour les régions productrices de ces fruits et notamment le Maroc qui nous concerne, vont être graves car elles diminueront la compétitivité commerciale par rapport aux autres pays producteurs.

Une alerte qui a toute son importance à moyen terme pour nos producteurs d’agrumes notamment, surtout qu’hormis la production en baisse un autre facteur risque de perturber la production locale, puisque les températures élevées modifient l’équilibre entre les sucres et les acides, donnant naissance à des fruits sans sa touche acidulée caractéristique.

Pour la production de l’olivier, l’impact peut être encore plus important, car les températures élevées modifient la floraison, ce qui pourrait réduire la nouaison en décalant la période de production de ces fruits.

Regardez aussi

Souss-Massa-Sensibilisation-de-plus-de-6000-agriculteurs-au-Covid-19

Le Portugal recherche une main d’œuvre marocaine pour l’agriculture

Le Portugal envisagerait de faire venir des travailleurs marocains pour le secteur de l’agriculture. Après …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *