AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu internationales / Le Portugal multiplie par 5 ses surfaces cultivées de fruits rouges
Maroc : les exportations de fruits rouges vers l'Espagne ont atteint 3,3 MMDH
Fruits rouges - Ph : DR

Le Portugal multiplie par 5 ses surfaces cultivées de fruits rouges

Forte croissance des surfaces consacrées à la culture des fruits rouges au Portugal.

La superficie consacrée à la production de baies au Portugal atteindra près de 5 000 hectares cette saison, ce qui signifie qu’elle a quintuplé ces dernières années. 

C’était l’un des sujets abordés par le groupe espagnol-français-italien-portugais de la fraise, qui a récemment tenu sa réunion annuelle par vidéoconférence avec la participation de représentants de l’industrie des quatre pays.

La réunion a également permis d’analyser les résultats de la dernière campagne en France, en Italie, au Portugal et en Espagne, qui ont été globalement bons indique Freshplaza. Ils ont également rapporté de bonnes données de consommation au niveau européen.

Des variétés précoces qui ont permis d’entrer sur les marchés plus tôt que d’habitude

Concernant la campagne en cours en Espagne, Rafael Domínguez, directeur de l’Association des producteurs et exportateurs de fraises de Huelva, Freshuelva, qui représente 95% de la production de cette province, a déclaré que la superficie de fraises s’élève à 6 167 hectares, près de 1% plus que les 6 105 hectares plantés en fraises lors de la campagne précédente. Les variétés les plus courantes ont été la Fortuna et la Rociera, tout comme l’année dernière.

A noter toutefois la tendance, une plus grande diversification variétale se poursuit, notamment avec des variétés précoces qui ont permis d’entrer sur les marchés plus tôt que d’habitude.

Ils ont également souligné l’augmentation disproportionnée des coûts qui a été observée depuis la saison précédente, et qui s’est accentuée dans l’actuelle, en particulier après l’invasion de l’Ukraine par la Russie, qui entraîne, entre autres conséquences graves, un manque de contrôle dans le marché des combustibles et de l’énergie.

Les représentants de l’Italie, de la France et du Portugal ont également convenu que l’augmentation excessive des coûts nuit à la viabilité des exploitations, ce sujet sera donc également abordé lors de la réunion du comité mixte, où ils aborderont également la concurrence croissante des pays tiers sur le marché européen et la nécessité d’une autorisation par l’UE pour l’utilisation de pesticides appropriés pour lutter contre les ravageurs.

Le groupe de contact fraise de France, d’Italie, d’Espagne et du Portugal est composé de représentants des associations de producteurs et d’exportateurs des quatre pays, dont Freshuelva-Fepex et de fonctionnaires de leurs administrations respectives. C’est l’un des groupes de contact produits créés sous l’égide de la Commission mixte des fruits et légumes, dont la réunion se tiendra le 31 mai au Portugal.

 

Partager

Regardez aussi

Béni Mellal-Khénifra : une production record de betterave à sucre attendue

Gharb : 286.000 tonnes de betterave, malgré le stress hydrique

La campagne betteravière du Gharb fait état de 286.000 tonnes de betterave à sucre, soit …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *