Accueil / Actualités / Actu internationales / Le phosphore conditionne la formation d’oxydes de fer dans les sols
Le phosphore conditionne la formation d'oxydes de fer dans les sols
Le phosphore conditionne la formation d'oxydes de fer dans les sols.

Le phosphore conditionne la formation d’oxydes de fer dans les sols

Le phosphore conditionne la formation d’oxydes de fer dans les sols.

Une étude du Département d’agronomie de l’Université de Córdoba (Espagne) et de l’Université du Sud-Ouest (Chine) fait progresser la connaissance des facteurs qui influencent la formation d’oxydes de fer qui affectent la capacité des sols à être plus efficaces en agriculture.

Les oxydes de fer sont des minéraux qui contrôlent les principaux aspects géochimiques et agronomiques des sols. Selon le type d’oxyde de fer qui prévaut dans un sol, sa couleur peut varier; les sols dans lesquels apparaît l’oxyde de fer hématite (a- Fe2O3) ont des tons rougeâtres, tandis que ceux dans lesquels la goethite prédomine (a-FeO(OH)) seront jaunes. La pigmentation explique indirectement le drainage du sol, notamment en agriculture.

De plus, ils influencent: la sensibilité à l’érosion des sols; dans la stabilisation de la matière organique et, par conséquent, dans sa capacité à séquestrer le carbone; magnétisme à travers les oxydes magnétiques magnétite (Fe3O4) et maghémite (g-Fe2O3), qui sont utilisés dans les études paléoclimatiques; ils influencent aussi la fixation de l’azote gazeux et l’adsorption du phosphore, qui sont des éléments nutritifs essentiels pour les plantes.

Lire aussi : Le Nigeria augmente, grâce au Maroc, sa production d’engrais de 300%

En ce sens, connaître les facteurs climatiques et géochimiques qui impactent sur la formation des différents oxydes de fer est un axe de recherche essentiel pour mieux comprendre les sols.

L’unité d’édaphologie du Département d’agronomie (DAUCO) progresse dans cette voie depuis des années. Dans leurs derniers travaux, les professeurs Vidal Barrón et José Torrent, en collaboration avec des scientifiques de l’Université du Sud-Ouest de Chine, ont franchi une autre étape: ils ont montré que la présence de phosphate joue un rôle crucial dans la formation d’oxydes de fer.

Bien que la concentration d’oxydes de fer ait été considérée comme contrôlée par la principale source de fer et les conditions climatiques, ces travaux confirment la nécessité de prendre en compte la présence de phosphore. Ainsi, pour obtenir des corrélations entre la présence des différents oxydes de fer et les paramètres climatiques, il est nécessaire de considérer des facteurs géochimiques, parmi lesquels cet élément est déterminant.

Auparavant, l’importance de cette présence de phosphate dans la formation d’oxydes de fer tels que la maghémite et l’hématite avait été vérifiée à l’échelle du laboratoire. Maintenant, avec cette étude réalisée dans des sols naturels très altérés dans le sud-ouest de la Chine, les thèses des enquêtes précédentes sont corroborées.

Source : agrodigital

Regardez aussi

Baisse de la production mondiale de poires pour la saison 2020/2021

Baisse de la production mondiale de poires pour la saison 2020/2021

La production mondiale de poires devrait baisser lors de la saison 2020/2021. Selon les prévisions …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *