Accueil / Actualités / Actu internationales / Les Pays-Bas rejettent l’importation de pommes à haute teneur en chlorpyrifos
Les Pays-Bas rejettent l'importation de pommes à haute teneur en chlorpyrifos
Les Pays-Bas rejettent l'importation de pommes à haute teneur en chlorpyrifos

Les Pays-Bas rejettent l’importation de pommes à haute teneur en chlorpyrifos

La limite maximale de résidus (LMR) du chlorpyrifos est de 0,01 milligrammes par kilo.

Les Pays-Bas ont rejeté un lot de pommes importées de Pologne contenant des résidus de chlorpyrifos, selon le système d’alerte rapide pour les denrées alimentaires et les aliments pour animaux (RASFF).

Le rejet est survenu après avoir vérifié que ces pommes contenaient des résidus du pesticide chlorpyrifos dans une proportion de 0,065 milligramme par kilo. La limite maximale de résidus (LMR) doit être au minimum détectable en laboratoire, c’est-à-dire à 0,01 milligrammes par kilo, rappelle Hortoinfo.

Lire aussi : Pesticides agricoles : L’ONSSA réexamine les autorisations de ceux à base de Chlorpyriphos

S’agissant d’un insecticide organophosphoré, avec un large degré de contrôle, le chlorpyrifos a un pouvoir de pénétration élevé, qui agit sur les insectes par contact, ingestion et inhalation. Il contrôle un large spectre d’insectes suceurs et mâcheurs.

Après la réduction des LMR pour cette substance par la Commission européenne, beaucoup de pays ont approuvé le retrait des formulations à base de chlorpyrifos (éthyle), destinées aux cultures de tomates et de poivrons , melon, pastèque, pomme de terre, chou, artichaut, pomme, poire, pêche, raisin de table, framboise et myrtille.

 

Regardez aussi

Maroc raisons approvisionnement régulier produits agricoles

Maroc : les raisons de l’approvisionnement régulier en produits agricoles

Comment le Maroc a réussi un approvisionnement régulier et suffisant en produits agricoles ? Le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *