Accueil / Actualités / Actu internationales / L’OMS prône une alimentation saine dans les établissements publics
L'OMS prône une alimentation saine dans les établissements publics

L’OMS prône une alimentation saine dans les établissements publics

L’OMS exhorte les gouvernements à promouvoir une alimentation saine dans les établissements publics.

Un nouveau cadre d’action de l’OMS pour l’élaboration et la mise en œuvre de politiques publiques d’achat et de services alimentaires pour une alimentation saine vise à accroître la disponibilité d’aliments sains en définissant des critères nutritionnels pour les aliments servis et vendus dans les lieux publics. 

Le cadre d’action vise également à réduire les maladies évitables et les décès dus à une consommation élevée de sodium et de sel, de sucres et de graisses, en particulier les graisses trans, et à une consommation inadéquate de produits agricoles et alimentaires comme les céréales complètes, de légumineuses, de légumes et de fruits.

Lire aussi : Agro-biodiversité : Le Maroc bénéficiera d’un projet financé à 7M€

En effet, «Les lieux publics qui desservent toute la communauté, y compris nos populations les plus vulnérables, doivent être des lieux où une alimentation saine est encouragée», a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS.

«Le moment est venu pour les gouvernements de montrer l’exemple en veillant à ce que les aliments servis ou vendus dans les lieux publics contribuent à une alimentation saine et sauvent des vies». Par ailleurs, les gouvernements ne doivent dépenser «aucun fonds public pour la nourriture contribuant à une mauvaise alimentation», rapporte Hortidaily.

Une alimentation saine de la pré-naissance aux derniers jours de la vie est vitale. Elle prévient toutes les formes de malnutrition ainsi que le diabète, les cancers et autres maladies non transmissibles (MNT). Une alimentation saine et équilibrée vise ainsi à :

  • limiter la consommation de sodium et s’assurer que le sel est iodé;
  • limiter la consommation de sucres libres;
  • déplacer la consommation de graisses des graisses saturées vers les graisses insaturées;
  • éliminer les gras trans produits industriellement;
  • augmenter la consommation de céréales complètes, de légumes, de fruits, de noix et de légumineuses; et
  • garantir la disponibilité d’une eau potable gratuite et sûre.

Regardez aussi

Iran lance un programme pour relancer innovation agricole dans le pays

L’Iran lance un programme pour relancer l’innovation agricole dans le pays

L’Iran lance un programme pour relancer l’innovation agricole dans le pays. Afin de renforcer la …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *