Accueil / Actualités / Actu internationales / Mycotoxines : Des questions sur la sécurité alimentaire au Maroc à l’ordre de la semaine
Mycotoxines : Des questions sur la sécurité alimentaire au Maroc à l'ordre de cette semaine
Mycotoxines : Des questions sur la sécurité alimentaire au Maroc à l'ordre de cette semaine

Mycotoxines : Des questions sur la sécurité alimentaire au Maroc à l’ordre de la semaine

Mycotoxines : Des questions sur la sécurité alimentaire au Maroc à l’ordre de la semaine

Un séminaire international sur les mycotoxines dans les épices et denrées alimentaires s’est ouvert à Fès, avec la participation d’une pléiade de chercheurs, d’universitaires et d’experts marocains et étrangers.

Organisée par l’Université Sidi Mohammed Ben Abdellah (USMBA), cette initiative tend à faire le point sur les récents développements de la recherche dans le domaine des mycotoxines particulièrement la contamination des épices et denrées alimentaires par les moisissures et leurs métabolites secondaires à la lumière des différentes expériences. Les mycotoxines dans les denrées alimentaires touchent à la contamination des produits alimentaires. Egalement, elles tarissent la qualité des produits agricoles et le respect des normes des produits de consommation.  Ainsi, le vice-président de l’USMBA, Brahim Akdim, a précisé que ”l’impact de tout cela sur la sécurité alimentaire est un défi sociétal stratégique”.

Lire aussi : Agriculture biologique : Et si une coopérative d’El Jadida était le modèle à suivre ?

Des effets nocifs pour la sécurité alimentaire

La toxicologie des produits alimentaires a des répercussions énormes sur la qualité et la sécurité alimentaire pour le futur.  Akdim a précisé que cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la clôture des travaux du projet international  »AfrAli ». Celui-ci rassemble un consortium de chercheurs d’Afrique, d’Europe et du monde arabe.

De son côté, le doyen de la faculté des sciences et techniques (FST), Mostapha Ijjali, a souligné que de nombreuses études et recherches révèlent que les mycotoxines posent un  »grand problème » de pollution pour les épices. Par ailleurs, ce séminaire vise à examiner les moyens et les mécanismes à même d’avoir des denrées alimentaires de qualité. En plus de cela, il permet de faire un suivi de la qualité conformément aux normes internationales en vigueur.

D’après l’Organisation des Nations-Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), les mycotoxines contaminent au moins 25% des cultures vivrières du monde. Plus de 300 mycotoxines sont connues, mais seule une trentaine possède des propriétés toxiques pour l’homme ou l’animal. Elles constituent le deuxième danger majeur, après les micro-organismes pathogènes.

Avec MAP

Regardez aussi

Souss-Massa-Sensibilisation-de-plus-de-6000-agriculteurs-au-Covid-19

Le Portugal recherche une main d’œuvre marocaine pour l’agriculture

Le Portugal envisagerait de faire venir des travailleurs marocains pour le secteur de l’agriculture. Après …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *