Accueil / Actualités / Actu internationales / Une nouvelle mouche ravage les cultures au Kenya
Une nouvelle mouche menace ravage les cultures au Kenya
Une nouvelle mouche ravage les cultures au Kenya.

Une nouvelle mouche ravage les cultures au Kenya

Une nouvelle mouche ravage les cultures au Kenya et menace les exportations.

Le secteur horticole kenyan est en état d’alerte après la découverte d’une mouche. Celle-ci menace les cultures et les exportations de produits frais du pays.

Une mouche des fruits communément appelée drosophile à ailes tachetées – Drosophila Suzukii – originaire d’Asie de l’Est et du Sud, a été identifiée pour la première fois au Kenya en mars 2019 dans l’une des fermes de Longonot.

La présence de la mouche est très inopportune. En effet, elle survient à un moment où les produits du Kenya en Europe sont confrontés à des contrôles plus stricts suite à la présence de certains organismes nuisibles en quarantaine dans certaines des cultures agricoles, indique Hortidaily.

Lire aussi : Le Maroc importe 440 millions de mouches d’Argentine pour lutter contre les ravageurs

Selon Benjamin Tito, chef de la direction de l’horticulture, «Le ravageur est une préoccupation majeure pour l’horticulture car il est considéré comme une menace pour la production de baies, de cerises, de raisins et de tomates et autres fruits. Sa présence entraîne une perte de qualité et pose d’importants problèmes de production et de commerce de baies et autres fruits à peau molle, en particulier les exportations vers les pays où le ravageur est absent. »

Le ravageur de la ferme horticole de Longonot a également été détecté dans quelques fruits non cultivés près de la ferme. La direction affirme que les baies de la ferme vendues dans un supermarché de Nairobi se sont également révélées infectées par le ravageur.

Regardez aussi

Le Maroc augmente ses exportations agricoles vers les pays ouest-africains

Le Maroc augmente ses exportations agricoles vers les pays ouest-africains

La reprise de la demande extérieure accroît les exportations marocaines de fruits et légumes. La …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *