Accueil / Actu Entreprises / Le ministère de l’agriculture retire sa reconnaissance à la Fimalait
Fimalait : Le ministre de l'agriculture, Akhannouch, retire sa reconnaissance
Le ministre de l'agriculture, Akhannouch, retire sa reconnaissance à la Fimalait

Le ministère de l’agriculture retire sa reconnaissance à la Fimalait

Le ministère de l’agriculture retire sa reconnaissance à la Fédération Interprofessionelle Marocaine du Lait (Fimalait)

Le ministère de l’agriculture du Maroc, dirigé par Aziz Akhannouch a retiré sa reconnaissance à la Fimalait en tant qu’interprofession représentant la filière du lait. La décision qui, semble-t-il, a été rédigée le 14 octobre 2019 vient d’être entérinée par sa publication au Bulletin officiel du 2 janvier 2020

D’après nos confrères, le document ne précise pas les répercussions d’une telle décision ni les raisons pour lesquelles le ministère ne reconnait plus la Fimalait comme le représentant légal de la filière.

L’interprofession agricole est régie par la loi n°03-12 qui la définit comme un groupement, personne morale de droit privé, à but non lucratif, volontairement créé entre les professionnels d’une même filière agricole pour constituer un cadre de concertation permettant la prise de décisions dans les domaines intéressant le développement de la filière du lait.

Lire aussi : Pesticides : Le président de la Cour des comptes met en garde contre les dangers

Le retrait de cette qualité à la Fimalait, qui laisse la filière sans interlocuteur reconnu par la tutelle, risque de bloquer l’exécution du contrat-programme signé entre l’Etat et la Fimalait pour la période 2015-2020.

Une source bien informée explique que “la Fimalait avait des problèmes internes. Ainsi, ces derniers ont mené à des blocages au niveau de la gestion de l’interprofession. Et comme les interprofessions reçoivent des fonds de la part du ministère de l’agriculture dans le cadre des contrats-programmes signés avec elles, la tutelle a pris sa décision afin de préserver les fonds publics et la crédibilité des établissements”. Notre source ajoute que “depuis, les acteurs se sont remis autour de la table pour reconstituer l’interprofession et avoir la reconnaissance à travers une nouvelle structure”.

Regardez aussi

Isagri Maroc : Une démo gratuite pour découvrir le logiciel ISALAIT

Isagri Maroc : Une démonstration découverte, offerte pour le logiciel ISALAIT. Isagri Maroc lance sa …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *