×
AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
samedi 13 août 2022
Accueil / Actualités / Pesticides : Le président de la Cour des comptes met en garde contre les dangers
Pesticides : Le président de la Cour des comptes met en garde contre les dangers
Pesticides : Le président de la Cour des comptes met en garde contre les dangers

Pesticides : Le président de la Cour des comptes met en garde contre les dangers

Pesticides : Le président de la Cour des comptes met en garde contre les dangers

L’utilisation des pesticides dans le domaine agricole au Maroc suscite encore des inquiétudes. En effet, intervenant devant la commission du contrôle des finances publiques à la Chambre des représentants, le président de la Cour des comptes, Driss Jettou, a mis en garde contre les risques que présentent les résidus des pesticides sur la santé des Marocains.

Ainsi, tout à fait inquiet, ce dernier appelle à la compensation du vide juridique dans le domaine des aliments génétiquement modifiés. Dès lors, Jettou a dévoilé des recommandations permettant le renforcement du contrôle des intrants chimiques, en particulier les pesticides utilisés dans l’agriculture. Et selon lui, cela passe par la maîtrise des canaux de distribution de ces produits et le contrôle de leur utilisation. Par ailleurs, Jettou a également appelé à revoir la gouvernance de l’ONSSA. Ceci permettra selon lui de renforcer la crédibilité de l’ONSSA auprès des citoyens et des partenaires. Et cela se fait, d’après lui, par le biais d’une plus grande indépendance de l’autorité politique.

Lire aussi : La menthe : toujours dans le collimateur de l’ONSSA

Destinés à détruire les mauvaises herbes, les insectes ou les champignons, les pesticides sont toxiques par nature. Au Maroc, leur utilisation excessive dans la culture de la menthe avait défrayé la chronique récemment. Ceci avait même poussé l’ONSSA à détruire des récoltes jugées extrêmement nocives pour la santé.

En effet, dans certains pays, il a été souligné que l’utilisation des pesticides, dans le secteur agricole, aurait déclenché, une augmentation inquiétante des maladies chroniques. Par ailleurs, de plus en plus de données scientifiques vont dans ce sens. Ainsi, une expertise collective de l’Inserm parue en juin 2013 avait témoigné de cela. Cependant, des incertitudes demeurent, cependant, sur les risques des faibles doses et sur l’effet-cocktail (expositions multiples, mélanges avec d’autres substances…).

Regardez aussi

Kenya bientôt ouverture une usine engrais avec 27 millions dollars

Russie-Afrique : Uralchem s’apprête à livrer gratuitement 25 000 tonnes d’engrais à l’Afrique

Pour contribuer à la sécurité alimentaire mondiale et à la lutte contre la faim, la …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.