Accueil / Actualités / Actu Maroc / Maroc : l’ADD et l’AFD lancent un programme de startup d’État
Maroc ADD et AFD lancent un programme de startup État
Maroc : l'ADD et l'AFD lancent un programme de startup d’État.

Maroc : l’ADD et l’AFD lancent un programme de startup d’État

L’ADD et l’AFD lancent un programme de startup d’État pour encourager l’entreprenariat.

Dans le cadre de la mise en place du programme « start-up d’Etat », soutenu conjointement par l’Agence de Développement du Digital (ADD) et l’Agence Française de Développement (AFD), 180 candidats ont participé à un appel à projets intraprenariaux lancé au sein de 8 administrations et entreprises publiques marocaines.

Ce jeudi 17 décembre, un hackathon, impliquant une dizaine de finalistes, a permis de désigner 2 lauréats qui bénéficieront en 2021 d’un accompagnement personnalisé pour promouvoir un service public innovant.

Le 17 décembre 2020, s’est tenue la finale du programme innovant « Startup d’État », lancé par l’ADD et l’AFD. Ce programme de conception agile de services publics numériques, inspiré de la méthode utilisée au sein de l’incubateur public français « Beta.gouv.fr », vise, en effet, à conduire une expérimentation complète de mise en œuvre d’un dispositif de Startups d’État au sein de l’administration marocaine et à permettre à l’ADD et aux administrations partenaires d’appréhender cette méthode par la pratique.

Lire aussi : Les entreprises agricoles marocaines se digitalisent

Une Startup d’État est un service public numérique développé par une équipe autonome pour répondre à un problème concret lié à une politique publique. Elle a, par ailleurs, pour objectif d’améliorer un service public et n’a, le plus souvent, pas de personnalité juridique propre au moment de son lancement.

Il convient de souligner que 8 administrations et entreprises publiques partenaires se sont impliqués dans cet ambitieux programme. 9 finalistes parmi plus de 180 idées de start-ups soumises par des intrapreneurs issues de l’administration marocaine, ont défendu leur projet devant un jury composé d’experts marocains et français.

A cette occasion, un protocole d’accord de financement et de mise en œuvre de ce programme pilote a ainsi, été signé en présence de Mme Hélène LE GAL, Ambassadrice de France au Maroc, de M. Henri VERDIER, Ambassadeur de la France pour le numérique, de M. Youssef EL BARI, Secrétaire Général du Ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Economie Verte et Numérique, M. Sidi Mohammed DRISSI MELYANI, Directeur Général de l’ADD et M. Mihoub MEZOUAGHI, Directeur de l’AFD au Maroc.

Regardez aussi

Oranges Égypte mise sur la qualité pour conserver sa place de premier exportateur mondial

Oranges : l’Égypte mise sur la qualité pour conserver sa place de premier exportateur mondial

L’Égypte espère que le contrôle de la qualité assurera sa place de premier exportateur d’oranges. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *