Accueil / Actualités / Actu internationales / Le Maroc valorise l’arganier au siège de l’ONU à New York
Arganier: Le Maroc valorise l'arganier au siège de l'ONU à New York
Le Maroc valorise l'arganier au siège de l'ONU à New York

Le Maroc valorise l’arganier au siège de l’ONU à New York

Le Maroc valorise l’arganier au siège de l’ONU à New York

La Mission permanente du Royaume du Maroc a organisé, mercredi au siège des Nations-Unies à New York, une réunion de haut niveau sous le thème “l’Arganier, source ancestrale de développement durable”.

Cet événement, a été présidé par l’ambassadeur, représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU, Omar Hilale. Par ailleurs, un panel de haut niveau composé de Mme Carla Mucavi, directrice du Bureau de liaison de la FAO à New York, Marie Paul Roudil, directrice du Bureau de liaison de l’UNESCO, Werner Obermeyer, Directeur du Bureau de l’OMS à New York, et Hamid Rashid, Chef du département de la Recherche et de développement au Département des affaires économiques et sociales de l’ONU (UN-DESA a animé la réunion. Le panel comprenait également Mme Babita Bisht, Directrice adjointe du Fonds Vert pour le Climat, et Latifa Yaakoubi, Directrice de l’Agence nationale de développement des zones oasiennes et de l’Arganier (ANDZOA).

Cette réunion intervient une semaine après le lancement par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le 13 février, de la nouvelle stratégie de développement du secteur agricole baptisée “Génération Green 2020-2030 et de celle relative au développement du secteur des eaux et forêts du nom de “Forêts du Maroc”. Il s’agit de la Stratégie qui a lancé, entre autres, un projet phare de plantation de 10.000 ha d’Arganier sur une période de 6 ans, avec une enveloppe totale de 49,2 millions de dollars, cofinancée par le Royaume du Maroc et le Fonds Vert pour le Climat.

L’arganier, un facteur de développement durable

Durant cette réunion, l’ambassadeur Omar Hilale, a mis en lumière la singularité de l’arganier, arbre endémique du Royaume, tout en rappelant sa reconnaissance en tant que patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’UNESCO, en 2014, et en tant que système du patrimoine agricole mondial (SIPAM) par la FAO, en 2018.

Par ailleurs, cette rencontre a, également, été l’occasion de mettre en évidence la contribution du secteur de l’Arganier dans la réalisation du développement durable dans ses trois dimensions, économique, social et environnemental, non seulement au niveau national mais aussi à l’échelle internationale.

En effet, les différents panélistes, ainsi que plusieurs participants, ont relevé le fait que le secteur de l’Arganier au Maroc est une véritable source ancestrale du développement durable, en appuyant son rôle clé dans l’autonomisation économique d’un large nombre de femmes marocaines, en particulier, au milieu rural.

En outre, il y a eu l’annonce de l’initiative du Maroc de présenter à l’Assemblée générale des Nations-Unies un projet de résolution visant la proclamation d’une journée internationale de l’Arganier. Cette résolution permettra d’offrir à la communauté internationale une meilleure compréhension des différentes dimensions clés de l’Arganier : culturelles, économique, sociales, nutritives, médicinales et écologiques.

Cette réunion a connu une large participation, au niveau des ambassadeurs, de la majorité des Etats membres de l’ONU, des représentants du Secrétariat des Nations-Unies, ainsi que des membres de la société civile qui ont félicité le Maroc pour les efforts entrepris afin de préserver l’arbre miraculeux de l’Arganier.

                                                                                                                Avec MAP

 

Regardez aussi

Coronavirus: Comment stocker les fruits et légumes plus longtemps ?

Coronavirus: Comment stocker les fruits et légumes plus longtemps ?

Coronavirus: Des méthodes pour stocker les fruits et légumes plus longtemps et éviter le gaspillage. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *