Accueil / Actualités / Actu internationales / Maroc : environ 400 millions de dirhams pour améliorer l’approvisionnement en eau
Maroc 37,5 millions euros pour améliorer approvisionnement en eau

Maroc : environ 400 millions de dirhams pour améliorer l’approvisionnement en eau

Un nouvel accord de financement de 400 millions de dirhams vient d’être signé entre l’ONEE et la BEI.

La Banque européenne d’investissement (BEI) a accordé un prêt de 400 millions de dirhams soit 37,5 millions d’euros à la Compagnie nationale d’électricité et d’eau potable (ONEE) du Maroc pour réhabiliter et améliorer les infrastructures d’approvisionnement et de distribution d’eau dans le pays.

L’accord de financement permettra au Maroc non seulement de réduire ses émissions de gaz à effet de serre en réduisant les pertes d’eau dans ses réseaux de distribution mais également de renforcer sa résilience face à la pénurie croissante d’eau exacerbée par le changement climatique.

Lire aussi : Maroc : 115 milliards de dirhams pour l’eau et l’irrigation

L’appui de la BEI permettra aussi à l’ONEE de moderniser et d’optimiser les infrastructures de production, de canalisation et de distribution d’eau qui amélioreront les conditions de vie de la population, principalement en milieu rural. Ce qui sera, par ailleurs, une aubaine pour l’agriculture.

« Nous sommes fiers de consolider notre partenariat de 30 ans avec l’ONEE, dont la mission est essentielle pour relever les défis environnementaux auxquels le Maroc est confronté en termes d’utilisation des ressources en eau », a déclaré la représentante de la BEI au Maroc Anna Barone.

Le nouveau financement dans le secteur de l’eau renforcera la résilience environnementale et économique du Maroc et ce, dans de plusieurs localités à travers le Royaume.

Source : fnh

Regardez aussi

Maroc : plus de 600.000 ha sont désormais irrigués au goutte à goutte

Covid-19 : Malgré la crise sanitaire, l’économie marocaine résiste

Covid-19: L’économie marocaine, une résilience à toute épreuve malgré une crise sanitaire sans précédent. Le …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *