Accueil / Actualités / Actu internationales / Les travaux du « Comité Exécutif de la Fédération Internationale des semences » tenus au Maroc
image_not_found

Les travaux du « Comité Exécutif de la Fédération Internationale des semences » tenus au Maroc

Les travaux du « Comité Exécutif de la Fédération Internationale des semences » tenus au Maroc.

Mohammed Sadiki, Secrétaire général du département de l’agriculture a présidé l’ouverture des rencontres sur l’expérience semencière marocaine, dans le cadre des travaux du Comité Exécutif de la Fédération Internationale des semences, tenus du 7 au 11 mars à Rabat.

Le Secrétaire Général du département de l’agriculture, Mohammed Sadiki, accompagné de Eyzaguirre Alvaro, Président de la Fédération Internationale des semences (ISF) et de Ahmed Ouayach, Président de la Confédération Marocaine de l’Agriculture et du Développement Rural (COMADER) et Président de la Fédération Nationale Interprofessionnelle des Semences et Plants (FNIS), a présidé à Rabat, l’ouverture des rencontres sur l’expérience semencière marocaine, qui s’inscrit dans la série de réunions tenues par le comité exécutif du 07 au 11 mars 2016 à Rabat, indique un communiqué du Ministère de l’agriculture et de la pêche maritime.

Dans son allocution, du 09 mars 2016, le Secrétaire Général a d’abord remercié l’ISF pour avoir choisi le Maroc qui abrite pour la première fois, les travaux de son comité exécutif et souhaité la bienvenue aux délégations et représentants des organisations professionnelles internationales et régionales opérant dans le secteur des semences, indique le communiqué.

Mohammed Sadiki a présenté les réussites du Plan Maroc Vert et mis en exergue l’intérêt accordé au développement du secteur semencier, qui constitue un pilier majeur de la politique agricole nationale pour améliorer la productivité des chaînes de valeur de la production végétale.

Depuis le lancement du Plan Maroc Vert en 2008, le Maroc poursuit son engagement pour la réforme et la modernisation du secteur agricole en vue de l’ériger en véritable levier de développement socio-économique du pays, dans le respect des principes de développement durable. Pour y parvenir, la stratégie PMV a adopté l’approche chaîne de valeur comme base pour le suivi de la production, avec une meilleure intégration entre l’amont et l’aval des filières de production et la promotion de l’utilisation de technologies appropriées.

Une approche novatrice a été adoptée à travers les contrats-programme signés entre le gouvernement et les professionnels des principaux secteurs de production, qui a permis l’organisation des professions dans des fédérations interprofessionnelles. La FNIS bénéficie d’un appui du Gouvernement dans ce cadre à l’horizon 2020 pour notamment, le renforcement et sécurisation des capacités de multiplication des semences, le développement et l’amélioration des conditions de commercialisation et le développement des capacités de recherche.

Les efforts des acteurs du secteur et de l’interprofession ont permis au secteur d’enregistrer des sauts quantitatifs et qualitatifs importants. Le secteur semencier marocain, considéré aujourd’hui comme l’un des meilleurs d’Afrique, s’active davantage pour renforcer ses capacités, surmonter les contraintes, apporter une meilleure réponse aux attentes des agriculteurs et contribuer à renforcer la sécurité alimentaire.

L’échange dans le cadre des différentes commissions (commission propriété intellectuelle, commission agriculture durable, commission obtenteurs…) qui se tiennent du 07 au 11 mars 2016 à Rabat permettront aux participants de s’informer et de tirer profit des acquis de la recherche et des progrès génétiques réalisés par les pays avancés dans le domaine, le cas des Etat-Unis d’Amérique et l’Europe.

L’organisation de cette session au Maroc va permettre de renforcer et améliorer la coopération internationale du Maroc dans le domaine des semences et une précieuse occasion de consolider le partenariat et les synergies entre les professionnels du secteur des semences et professionnels marocains et internationaux, ajoute le communiqué du ministère.

La Fédération internationale des semences (ISF) est une organisation internationale, non gouvernementale, dont les membres sont des associations nationales de semences et des entreprises de semences, informe le communiqué ajoutant que les membres de la fédération étant disséminés dans plus de 70 pays développés et en développement sur tous les continents, l’ISF est la représentante de l’essentiel du commerce mondial des semences et de la communauté des 17 sélectionneurs. Elle sert de forum international où sont débattues des questions intéressant l’industrie semencière.

Regardez aussi

Production mondiale de fraises en hausse de près de 40%

Production mondiale de fraises en hausse de près de 40%

La production de fraises s’est répandue au fil des années dans plusieurs pays. Entre 2008 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *