Accueil / Actualités / Cultures / Les fruits rouges dans la région du Souss-Massa
Les fruits rouges dans la région du Souss-Massa
Les fruits rouges de la région du Souss Massa - (ph:DR)

Les fruits rouges dans la région du Souss-Massa

Le développement continu de la filière des fruits rouges dans la région Souss-Massa.

La région de Souss Massa est considérée comme une région aux multiples richesses, s’étendant sur une superficie de 53.789 km², soit 7,6% du territoire national. La région dispose de nombreuses richesses naturelles, des terres fertiles, de vastes zones forestières, et des réserves halieutiques importantes. Les agrumes et les primeurs sont majoritairement cultivés dans la plaine du Souss-Massa. Les fruits rouges sont une culture d’avenir dans cette région, ils sont actuellement parmi les spéculations fruitières les plus demandés par les marchés.

La filière des fruits rouges (les fraises, les framboises, les myrtilles et les mûrs) a connu un développement continu dans la région Nord du Maroc au cours des dernières années. La superficie plantée s’étale sur 4.900 ha dominée à 85% par la fraise. Le reste est partagé entre la myrtille (10%) et la framboise (5%). Le Maroc exporte annuellement près de 19.000 tonnes de fraises fraiches et 47.000 tonnes de fraises congelées.

La filière des fruits rouges est relativement jeune, ce secteur a connu une progression fulgurante dans le cadre de la stratégie Plan Maroc Vert. Le Maroc a donné une grande importance à cette filière vu sa valeur économique et commerciale. Les fruits rouges sont parmi les spéculations les plus rentables et sont très demandés par les marchés internationaux. La culture des fruits rouges contribue également sur le plan social par la création d’emplois.

La région du Souss-Massa est devenue en quelques années un acteur important de la production de framboises. Elle se caractérise par un climat semi-aride qui permet une bonne performance et une adaptation rapide aux exigences culturales. Le marché des fruits rouges connaît actuellement un essor formidable. Un développement continu est observé sur le plan commercial. Il faut également apporter une stratégie de protection afin que les agriculteurs soient conscients des bonnes pratiques de contrôle des agents pathogènes et de la gestion des pesticides.

Regardez aussi

L'Espagne réduit de 30% le quota des saisonnières marocaines

L’Espagne réduit de 30% le quota des saisonnières marocaines

L’Espagne réduit de 30% le quota des saisonnières marocaines cette année. Le gouvernement espagnol a …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *