Accueil / Actualités / Actu internationales / Les acheteurs de poireau ont plus de 60 ans!
image_not_found

Les acheteurs de poireau ont plus de 60 ans!

Une étude dévoile que les acheteurs de poireau ont plus de 60 ans!

Malgré une image modernisée, le poireau peine à trouver de nouveaux consommateurs. Selon les résultats 2013 de Kantar World Panel, un acheteur de poireau sur deux a plus de 60 ans.

Ces dernières années, si le poireau a modernisé son image à travers l’innovation culinaire, aucune progression d’achats n’a été constatée chez les plus jeunes. Afin de cerner les freins à l’achat des 25-50 ans, une étude a été réalisée par le Ctifl à la demande de l’AOPn Poireau, via un sondage mené sur Internet dont les résultats ont été publiés par « Réussir Fruits et Légumes ».

« Le goût est la principale raison d’achat-non achat », mentionne Catherine Roty, de Ctifl. La progression de la fréquence d’achat constitue un défi majeur pour ce légume, comme pour tous les légumes frais. Les principales priorités d’achat sont le prix juste devant la qualité du blanc puis du vert. « Le vrac domine la gamme des références poireaux sur le linéaire. Le travail de segmentation doit être poursuivi », mentionne l’étude.

Elle précise également que le poireau a une très bonne « satisfaction de la qualité » et une forte image de « légume santé ». Toutefois, le prospection de la génération Y (née dans les années 1980-1990) concerne tous les légumes et relève vraisemblablement plus d’une communication générique. Aussi, si l’AOPn Poireau doit arbitrer dans ses allocations de ressource, « se focaliser sur la fidélisation des 35-49 ans serait sans doute plus pertinent, touchant ainsi leurs enfants en espérant créer des habitudes alimentaires favorables à ce légume », conclut l’analyse. Cette enquête menée auprès des moins de 50 ans a également été élargie à l’endive et à la carotte.

Regardez aussi

Arboriculture : De nouvelles cultures face au changement climatique

Arboriculture : De nouvelles cultures face au changement climatique

Des chercheurs effectueront une enquête pour vérifier la résilience des plantations fruitières. Depuis quelques années …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *