Accueil / Actualités / Actu internationales / La fraise marocaine inquiète les producteurs espagnols
La fraise marocaine inquiète les producteurs espagnols
La fraise marocaine inquiète les producteurs espagnols - photo:DR

La fraise marocaine inquiète les producteurs espagnols

Les producteurs espagnols s’inquiètent, les fraises marocaines s’imposent…

La campagne de fraises espagnoles continue dans une ambiance optimiste. Un programme de promotion de la fraise d’un budget de 3,6 millions d’euros a été lancé par l’Espagne. Toutefois, le Maroc devient un concurrent direct.

Les températures ont été déterminantes pour la saison des fraises en Espagne. Elles ont joué un rôle crucial pour la détermination du volume, de la qualité et des prix durant une saison qui est vraiment difficile à cause de l’augmentation de la concurrence du Maroc, qui  rend la situation plus difficile pour les producteurs de fraises espagnoles.

Selon un exportateur espagnol, la saison a commencé tôt. Les premières livraisons, réalisées début de décembre, annonçaient une campagne intéressante, en raison de la bonne qualité et des prix élevés.

Les températures élevées ont accéléré le rythme de la campagne avec mise en production en mi-décembre, alors que le taux d’humidité élevé a affecté la qualité. Les marchés ont souffert de la faible qualité des fruits et des basses températures, ce qui a agit négativement sur la consommation et a fait augmenter les prix.

Pour l’exportateur, le Maroc est un concurrent direct. La concurrence marocaine suscite des inquiétudes en Espagne. Les produits marocains sont de haute qualité, réjouissant de l’avantage du faible coût de production, comparé à celui pratiqué en Espagne, et des conditions météorologiques plus favorables que dans la région de Huelva (Sud d’Espagne).

L’Espagne avait commencé une campagne de promotion, d’informations et de communication sur la fraise espagnole, qui va continuer jusqu’en août 2018 en France, en Allemagne et en Espagne.

Intitulée “Fresas de Europa : Vive la Roja”, elle bénéficie d’un budget de 3,6 millions d’euros, financée par l’Union européenne à hauteur de 50%, le ministère de l’Agriculture espagnol (30 %) et Interfresa (20 %).

Les actions de promotion incluent une présence dans les médias en ligne et des actions directes qui visent le consommateur, en particulier sur les points de vente, ainsi que le soutien de “vedettes” connues.

L’Espagne est le premier producteur européen de fraises. Pour la campagne 2015-2016, 6 000 hectares ont été plantés, affichant ainsi une baisse de 6% par rapport à la campagne précédente. Chaque année, les surfaces espagnoles dédiées à la fraise baissent, au profit des autres petits fruits rouges. La production est néanmoins estimée autour de 300 000 tonnes, contre 288 660 t pour 2014-2015.

Regardez aussi

Maroc : Le potentiel de la figue de barbarie et de son huile dévoilé

Maroc : Le potentiel de la figue de barbarie et de son huile dévoilé

L’huile de graines de figue de barbarie vaut 1000 dollars le litre sur les marchés …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *