Accueil / Actualités / Actu internationales / Le secteur fruitier belge craint la prolifération d’une nouvelle espèce invasive venant d’Asie

Le secteur fruitier belge craint la prolifération d’une nouvelle espèce invasive venant d’Asie

Le secteur fruitier belge craint la prolifération d’une nouvelle espèce invasive venant d’Asie.

Le secteur fruitier belge craint la prolifération de punaises marbrées, une nouvelle espèce invasive venant d’Asie qui pourrait constituer une menace pour l’agriculture du plat pays.

L’insecte qui a déjà causé de nombreux dégâts pour les récoltes de pommes et de poires dans le sud de l’Europe, mais aussi en France et en Allemagne, a été observé à plusieurs reprises sur le territoire belge et pourrait constituer une menace dans les prochaines années, prévient l’association flamande de protection de la nature Natuurpunt.

C’est en Suisse que la punaise marbrée avait été repérée pour la première fois en Europe, en 2007, avant d’atteindre l’Italie, où elle s’est vu attribuer la réputation de ravageur de vergers en à peine quatre ans.

En Amérique du Nord, les dégâts générés par le passage de cet insecte invasif sont estimés à 37 millions de dollars dans les cultures de pommes.

En Belgique, sa présence était restée rare jusqu’ici. Adaptée au climat, la punaise marbrée pourrait bien, en revanche, s’y établir et constituer une menace pour le secteur agricole dans les prochaines années, selon Natuurpunt.

On estime qu’à ce jour, aucun moyen écologique n’existe pour lutter efficacement contre ces insectes.

Regardez aussi

Olivier: Les besoins en eau d’irrigation

Génération Green: Vers la plantation de 30.000 hectares d’oliviers à Tanger

Région TTA/Génération Green: Vers la plantation de 30.000 hectares d’oliviers. La direction régionale de l’Agriculture …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *