AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu internationales / L’Espagne réduit de presque 50% ses achats de pastèques du Maroc !
pasteques
Ph : DR

L’Espagne réduit de presque 50% ses achats de pastèques du Maroc !

L’Espagne réduit de moitié ses achats de pastèques en provenance du Maroc, au premier semestre 2023.

Les importations espagnoles de pastèques en provenance du Maroc, ont diminué de manière significative au cours du premier semestre 2023. Les chiffres révélés par Hortoinfo, montrent une réduction de 49,87 % par rapport à la même période de l’année précédente.

Au cours des six premiers mois de cette année, l’Espagne n’a importé que 53,53 millions de kilos de pastèques en provenance du Maroc, ce qui représente une dépense totale de 450 millions de dirhams  (soit 40,93 millions d’euros). Le prix moyen d’une pastèque marocaine sur le marché espagnol s’élève à 8,36 dirhams le kilo (soit 0,76 euro). En comparaison, au cours de la même période de l’année précédente, l’Espagne avait acheté 106,79 millions de kilos de pastèques marocaines pour une valeur de 74,87 millions d’euros.

Toutefois, il est à noter que parallèlement à cette baisse, le Maroc a enregistré une forte demande en pastèques en provenance de pays comme la France ou l’Allemagne.

Malgré cette diminution, le Maroc demeure le principal fournisseur de pastèques vers l’Espagne au cours des six premiers mois de 2023, avec une quantité de 53,53 millions de kilos. Il est suivi par le Sénégal, qui a exporté 19,34 millions de kilos de pastèques, pour une valeur totale de 10,85 millions d’euros, avec un prix moyen de 0,56 euro par kilogramme. Un signe que l’agriculture sénégalaise se porte bien.

Enfin la Mauritanie occupe la troisième place en tant que fournisseur de pastèques pour l’Espagne, avec 12,63 millions de kilos vendus pour une valeur totale de 10,9 millions d’euros, à un prix moyen de 0,86 euro par kilogramme.

Cette réduction significative des importations espagnoles de pastèques en provenance du Maroc soulève des questions sur les raisons sous-jacentes de ce déclin et sur son impact potentiel sur les producteurs marocains de pastèques. La situation mérite une surveillance continue pour comprendre les implications à long terme de cette tendance.

Partager

Regardez aussi

L'Espagne réduit de 30% le quota des saisonnières marocaines

L’Espagne doit faire face à un inquiétant vieillissement de la population agricole

En Espagne, le secteur agricole fait face à un défi de taille : le vieillissement …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *