AgriMaroc AgriAlgerie AgriTunisie
Accueil / Actualités / Actu internationales / Melons et pastèques : L’offre peine à suivre la demande en Europe
Le temps frais en Europe a réduit la demande pastèques et de melons

Melons et pastèques : L’offre peine à suivre la demande en Europe

« La demande en pastèques et melons ne cesse de croître en Allemagne et en France malgré des prix élevés »

Les fruits emblématiques de l’été, la pastèque et le melon, se font rares en Europe, alors que le continent subit les effets de Cerbero et de Caronte, deux vagues de chaleur qui ont provoqué des températures records dans différentes régions en juillet.

Les conséquences de ces conditions climatiques se font sentir au niveau de l’approvisionnement en melons. En effet selon Freshplaza, la région de Murcia a été affectée par des problèmes de grêle et de pénurie d’eau, ce qui entraîne une difficulté à trouver du melon disponible. La situation devrait persister jusqu’au début du mois d’août, lorsque la Castille-La Manche devrait commencer à jouer un rôle dans l’approvisionnement.

Le problème du calibre des fruits ajoute à la situation délicate, car il n’y a pas suffisamment de fruits de taille commerciale disponibles. Cette rareté entraîne une hausse des prix, avec par exemple le melon vert qui est actuellement vendu à plus d’un euro et demi le kilo.

La pastèque connaît également des difficultés d’approvisionnement précise toujours Freshplaza. Almeria a terminé sa saison il y a des mois, Séville est en train de la terminer, et Murcia a connu les mêmes problèmes que le melon. Bien qu’il y ait quelques produits disponibles dans la région de Valence, les prix restent élevés. Les ventes aux enchères et les données sur les prix à la source communiquées chaque semaine par le Ministère Régional de l’Agriculture de la Generalitat indiquent des valeurs proches d’un euro par kilo pour la pastèque et bien plus élevées pour les variétés sans pépins.

Pourtant, malgré cette situation délicate, la demande en pastèques et melons continue d’augmenter chez les clients des marchés ciblés, à savoir l’Allemagne et la France. Les consommateurs restent fidèles à ces délices estivaux malgré les prix élevés. Pour répondre à cette demande croissante et compenser la pénurie de produits nationaux, plusieurs professionnels font le choix d’importer des melons et des pastèques du Maroc. Leur objectif est de soutenir les agriculteurs fournisseurs en offrant les meilleurs prix possibles et de maintenir une chaîne d’approvisionnement fonctionnelle.

Lire aussi : Les pastèques marocaines devancent largement les pastèques espagnoles sur les marchés de l’UE

En plus des pastèques et melons, l’entreprise collabore actuellement avec des fruits à noyau en provenance d’Espagne. Si la nectarine et la pêche connaissent des problèmes de calibre, d’autres fruits à noyau, tels que la prune, sont exportés vers le marché européen depuis l’Estrémadure et l’Aragon sans rencontrer de difficultés majeures.

Malgré les défis posés par les conditions climatiques, les fluctuations d’approvisionnement et les prix élevés, la passion pour les pastèques et melons reste inébranlable en Allemagne et en France, ce qui pousse les entreprises à s’adapter pour satisfaire la demande des consommateurs.

Partager

Regardez aussi

Des formations agricoles organisées dans la région de Dakhla

Dakhla Oued Eddahab : Une offre dédiée à l’entrepreneuriat des jeunes en agriculture

Entrepreneuriat des Jeunes en Agriculture : Dakhla Oued Eddahab lance son offre d’accompagnement des jeunes. Dans …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *